Archive pour la catégorie 'pour l’Espagne et l’Amérique latine'

Un curé n’est pas un généalogiste

A deux reprises j’avais demandé à un curé d’un tout petit village espagnol de faire pour moi quelques recherches dans les archives paroissiales,et les deux fois il avait accepté de m’aider.Des recherches difficiles,car il s’agissait de consulter des actes paroissiaux anciens (même très anciens puisqu’il s’agissait du 16 ème siècle) et il y avait donc de vraies difficultés à les déchiffrer.
La troisième demande d’aide de ma part fut un échec : le curé en avait assez de faire des recherches généalogiques,me répondit qu’à 80 ans passés il n’avait plus de temps à consacrer à la généalogie et que même une offrande pour la paroisse ne le ferait pas changer d’avis.

Pourquoi vous raconter ça ? pour vous rappeler qu’un curé espagnol n’est pas un généalogiste,que votre généalogie ou n’importe quelle autre généalogie est probablement le dernier de ses soucis et que par conséquent il n’est pas censé faire pour vous des recherches généalogiques. S’il accepte de vous aider, considérez cela comme un service rendu,une aide ponctuelle mais qui doit rester exceptionnelle .
Il vous reste alors la possibilité de lui demander s’il accepte de vous autoriser à consulter les archives, ce à quoi il vous répondra peut-être par la négative s’il n’a pas le temps de vous accueillir pour une ou deux heures .Il n’est pas rare que les curés acceptent que vous fassiez quelques recherches ponctuelles dans les archives, mais souvent ils veulent alors être présents pour contrôler que vous ne faites pas de photos (c’est interdit,en règle générale),que vous n’abîmez pas les registres,que vous respectez les archives et les lieux.

Dernier point : si un curé espagnol ne veut pas vous aider et ne vous autorise pas à consulter les archives,ne croyez pas que tout est fini et que vos recherches généalogiques doivent s’interrompre.Il y a d’autres archives anciennes très intéressantes,souvent inconnues des généalogistes amateurs,qui peuvent tout à fait fournir des informations sur vos ancêtres espagnols.

Publié dans:pour l'Espagne et l'Amérique latine |on 19 novembre, 2014 |Commentaires fermés

Recherches généalogiques et légendes familiales.

Une personne m’avait demandé de faire des recherches afin de vérifier si elle descendait ,comme cela avait toujours été affirmé dans sa famille, du célèbre architecte Philibert Delorme ( décédé en 1570 à Paris).  Une vingtaine d’heures de travail et des recherches passionnantes ont été menées,ardues quand j’ai commencé à remonter beaucoup dans le temps notamment parce que les archives devenaient peu lisibles et difficiles à déchiffrer.
J’ai toutefois pu démontrer que ma cliente ne descend pas de Philibert Delorme.Comme j’avais pu démontrer ,contrairement à ce qu’avait affirmé mordicus ma tante jusqu’à sa mort,que notre branche Franco n’était pas cousine du célèbre général Franco.

C’est pourquoi je vous suggère,si une légende familiale s’est propagée de génération en génération dans votre famille et si la généalogie vous passionne, de ne pas prendre pour argent comptant ladite légende (d’où qu’elle vienne,même si ce sont des êtres chers qui la colportent ou l’ont colportée) et de faire ou faire faire des recherches afin de vérifier.

 

De l’importance du contrat généalogique…

Depuis six ans que je suis généalogiste professionnel,quelques clients m’ont reproché le fait que j’EXIGE l’acceptation et la signature préalable d’un contrat : en effet,comme il est précisé sur mon site et comme le font je pense (et espère !) tous les généalogistes professionnels,le client doit compléter (donner ses noms ,prénom,adresse etc) et signer un contrat pour que je puisse commencer les recherches.
Ce contrat est habituellement envoyé par mail (sauf si le client me demande de le lui adresser par courrier postal),pour plus de rapidité et de commodité ,et dans celui-ci je précise les recherches généalogiques qui vont être effectuées.
Ce contrat,et quel que soit le montant du devis (50 ,100 ,200 euros etc),doit être accepté et signé par le client avant les recherches.

De rares clients m’ont reproché le fait d’avoir à compléter et signer ce contrat,jugeant cette formalité excessive.
Je peux comprendre que cela puisse être ennuyant et contraignant d’imprimer un contrat reçu par mail ,de le compléter , de le scanner pour ensuite me le renvoyer par mail (ou de me le renvoyer pas courrier postal).
Je comprends très bien,d’autant que les clients n’ont pas toujours d’imprimante reliée à l’ordinateur.
Et les clients considèrent souvent que leurs accords donnés par mail suffisent.

Mes arguments ,pour l’exigence de l’acceptation et la signature préalable du contrat par le client ,sont les suivants :
- tous les généalogistes professionnels,à ma connaissance,ont cette exigence .Si j’en juge,du moins,aux sites internet des collègues .
- en cas de contrôle,je dois pouvoir montrer pour chaque client le contrat accepté et signé ,ainsi que le rapport suite aux recherches et correspondant au dit contrat.
- enfin,un client un jour m’ayant reproché de ne pas avoir fait exactement les recherches demandées,le contrat qu’il avait accepté et signé de sa main avait aisément démontré qu’il ne disait pas la vérité.

En conclusion,avant de faire les recherches,je continuerai à exiger l’acceptation et la signature par le client du contrat.

Recherches généalogiques aux Canaries .

Si vos ancêtres sont originaires des Canaries et si vous êtes généalogiste amateur,vous avez dû constater que les recherches généalogiques depuis la France ne sont pas simples :en effet,beaucoup d’archives existent mais très peu sont accessibles et consultables sur Internet .
J’ai cherché pendant des années une personne disponible,compétente et susceptible de m’aider sur les Canaries,et enfin je l’ai trouvée : il s’agit d’une diplômée universitaire habitant l’île de Tenerife, très motivée,qui travaille sérieusement et peut faire des recherches sur Santa Cruz de Tenerife, Santa Cruz de la Palma, Gomera , El Hierro ,Las Palmas de Gran Canarias et les îles de Lanzarote, Fuerteventura et Gran Canaria. Par contre ,si ma collaboratrice doit faire les recherches dans une île autre que celle où elle habite,le client doit prévoir des frais de Ferry ,de déplacements en voiture (essence),de logement et de repas.

Si donc vous avez des ancêtres canariens et souhaitez des recherches généalogiques les concernant,ma collaboratrice et moi sommes prêts à vous aider……

Publié dans:MES REFLEXIONS GENEALOGIQUES ET HISTORIQUES, pour l'Espagne et l'Amérique latine |on 26 novembre, 2013 |Commentaires fermés

A quoi bon s’intéresser à ses ancêtres ?

C’est parfois ce que me demandent ceux qui ne comprennent pas que l’on puisse faire des recherches sur ses ancêtres et proclament que les amateurs qui me demandent de l’aide feraient mieux de dépenser leur argent d’une autre manière.Pour ces personnes ,qui oublient leurs ancêtres,seuls le présent et l’avenir comptent et le passé n’a pas d’importance.

Voici ce que j’ai l’habitude de leur répondre : je m’intéresse aux ancêtres de mes clients et aux miens parce que ,en général,je les considère comme des modèles,même si bien entendu tous ne l’ont peut-être pas été complètement de leurs vivants.
Je respecte ces personnes qui ont tant enduré sans imaginer qu’un jour nous profiterions de conditions d’existence qu’elles n’ont pas connues.Je respecte ces grands-parents qui,analphabètes,n’ont rien fait d’autre dans la vie que travailler dur et élever le mieux possible leurs enfants,sans jamais se plaindre.Sans aller voir le docteur à la moindre douleur au dos ,sans chercher à gagner leur vie autrement qu’en travaillant le plus honnêtement possible (pour un salaire souvent misérable).Eux qui ne cherchaient pas à gagner de l’argent sans rien faire ou de manière malhonnête et respectaient les autres ,les lois du pays d’accueil (pour ma famille,ce fut l’Algérie française au 19 ème siècle puis en 1962 la France) et qui le leur rendirent sans broncher en participant activement aux deux guerres mondiales .Oui,hommage soit rendu à ces personnes aux mains tellement caleuses et déformées qu’elles ne ressemblaient parfois plus à des mains,à ces ancêtres qui ont souhaité que leur descendance ne vive pas les temps difficiles qu’ils ont vécus,à ces vieillards aujourd’hui disparus qui ont été témoins de l’arrivée de l’électricité alors qu’ils s’éclairaient jusqu’alors à la bougie,qui marchaient parfois des kilomètres pour aller chercher de l’eau et quelques soient les conditions climatiques ,à cette grand-mère qui me disait souvent que nous avions chacun une croix à porter.

Oui ,cher lecteur,soyons fiers de nos ancêtres. Personnellement,quand je me compare aux miens,j’ai l’impression de ne pas être grand chose.En tout cas,c’est justement parce que je n’aimerais pas vivre aujourd’hui la vie qu’ils ont vécue que je les respecte et m’intéresse à eux.

1...34567...24

Groupe Blanc |
ManueandCo |
Lilas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacquotte
| mellehachi
| Loic & Marie-Aude