Archive pour la catégorie 'pour l’Espagne et l’Amérique latine'

Réfugiés espagnols ou d’autres nationalités dans les camps de la région Rhône-Alpes

Si vos ancêtres ont séjourné dans les camps de réfugiés de la région Rhône-Alpes,peut-être pensez-vous qu’il n’y a plus de documents de cette époque ? il n’en est rien.
         
J’ai récemment fait des recherches aux Archives départementales de l’Ardèche pour une cliente dont les ancêtres avaient séjourné dans les camps de Chomérac et Largentière,en Ardèche.J’ai consulté beaucoup de documents relatifs à l’ arrivée ,au séjour et au départ des réfugiés (essentiellement espagnols,et des deux camps:nationalistes et républicains).Les archives des camps étaient fort intéressantes et détaillées,j’y ai même trouvé quelques photos et des listes nominatives parmi lesquelles peut-être se trouvent des membres de votre famille.
         
Alors si vous êtes concerné/e par cet article,sachez que je pourrai vous aider.

                                                                           

 

 

 

 

                                                                                              

Publié dans:pour l'Espagne et l'Amérique latine, pour la région Rhône-Alpes |on 9 novembre, 2008 |Commentaires fermés

Le cadastre de Ensenada

A partir de 1749 ,et pendant quelques années ,a été réalisée  dans les 15.000 lieux que comptait la Couronne de Castille  une vérification minutieuse à grande échelle de leurs habitants , propriétés foncières,édifices, bétails,métiers,revenus, et même leurs caractéristiques géographiques.Ce cadastre a été ordonné par le roi Ferdinand VI sur proposition de son ministre le marquis de Ensenada,et constitue une véritable photographie en temps réel d’une grosse partie de l’Espagne du milieu du 18 ème siècle.

Ce cadastre est intéressant car à l’époque furent posées aux représentants et dignitaires de chaque village recensé des questions d’ordre général ,et plus intéressant encore, les habitants répondirent aux questions qui leur furent posées et relatives à leurs états civils (âge,profession,enfants etc) et leurs biens. 
Avec les archives notariales,il s’agit là de sources archivistiques qui permettent de faire revivre vos ancêtres , et qui sont bien plus émouvantes que les simples actes de naissance ,mariage etc

Si donc vous voulez avoir des renseignements d’ordre général ou individuel sur vos ancêtres vers 1750 ,je ne peux que vous conseiller d’envisager des recherches relatives au cadastre de Ensenada.
 

Publié dans:pour l'Espagne et l'Amérique latine |on 3 novembre, 2008 |Commentaires fermés

Un généalogiste familial professionnel n’est pas un magicien

Vous m’aviez confié vos recherches généalogiques,vous souhaitiez que je recherche le supposé inventaire après décès de votre arrière-grand-père paternel,ou l’identité de votre arrière-arrière grand-mère maternelle etc…malheureusement,malgré toute ma bonne volonté ,je n’ai rien trouvé.Votre déception est grande,vous avez investi  plus ou moins d’argent ,je me suis engagé à faire tout ce que je peux pour vous satisfaire mais je n’ai rien trouvé.Je comprends votre déception et me mets à votre place,il n’est jamais agréable d’avoir le sentiment d’avoir perdu son temps et de l’argent.
         
Je voulais toutefois vous rappeler ce qu’est un généalogiste familial professionnel:c’est quelqu’un qui,à partir de ses connaissances,de sa perspicacité,de son expérience et des recherches qu’il va entreprendre ,va mettre tout en  oeuvre pour vous satisfaire.Ce sera sa satisfaction personnelle et son devoir de faire tout ce qu’il peut.Mais un généalogiste familial professionnel n’est pas un magicien:en effet,comment peut-il trouver tel acte s’il n’existe pas,si toutes les démarches entreprises pour le trouver n’ont pas abouti ? comment peut-il progresser si son interlocuteur espagnol  lui dit au téléphone qu’il va l’aider ,et en fait ne le fait obstinément pas?est-ce que,sous prétexte que vous l’avez payé ,le généalogiste professionnel doit avoir coûte que coûte des résultats ?
         
Je vous le rappelle:le généalogiste familial professionnel est un professionnel à votre service,tenu à une obligation de moyens et non de résultats.En cas de recherches infructueuses (ou pas),il vous expliquera toutes les démarches entreprises (qui devront bien entendu être les plus pertinentes possibles) , vous exposera clairement les sources qu’il a consultées,mais vous aurez tort -si vous le faites – de lui reprocher le manque de résultats:en ayant recours à un professionnel,vous aurez bénéficié de l’aide d’un spécialiste qui aura fait tout son possible,mais pas d’un magicien !

Publié dans:pour l'Algérie française, pour l'Espagne et l'Amérique latine, pour la région Rhône-Alpes |on 31 juillet, 2008 |Commentaires fermés

Généalogie et légendes familiales

Les légendes familiales sont ces histoires , parfois extraordinaires et souvent enviables,que l’on continue de raconter au sujet de tel ancêtre ou de nos familles: certains ont en effet , d’après ce qui se dit dans leurs familles depuis des générations, un grand-oncle ayant été à la Cour de tel monarche, ou sont descendants de tels personnages illustres.D’autres encore ont du sang bleu ,ou sont soi-disant descendants de Christophe Colomb…..tant de légendes que l’on souhaite un jour pouvoir vérifier.
         
Si certaines s’avèrent véridiques,d’autres sont des allégations parfois totalement infirmées par des recherches généalogiques sérieuses :me concernant ,les anciens de ma famille avaient l’habitude de dire que nous étions proches cousins du général Franco,légende qu’ils n’ont cessé de véhiculer jusqu’à leurs morts sans en n’avoir jamais apporté ne serait-ce qu’un commencement de preuve.Les recherches généalogiques approfondies que j’ai menées m’ont permis de conclure que cette légende n’était pas fondée,et que son origine devait être farfelue: je soupçonne les anciens de ma famille, pieds-noirs qui aimaient bien exagérer et fanfaronner,d’avoir créé cette légende de toute pièce et/ou d’avoir fait un rapprochement hâtif entre eux et le général.
         
C’est pourquoi quand un client me contacte pour élucider une légende concernant un ancêtre ,je le préviens qu’il faut être pointu dans les recherches,et accepter l’idée que celles-ci puissent être longues et ne pas confirmer la légende.

La généalogie et le latin

En faisant des recherches généalogiques,plus on remonte dans le temps plus on a de chance de tomber sur des documents écrits en latin.
         
Si nous n’avez pas ou peu de connaissances dans cette langue morte,vous risquez de ne pas y comprendre grand chose.Et si l’écriture n’est pas soignée,ou si la langue est écrite de manière abrégée (pour faire des économies de papier à des époques où il était rare et cher), vous risquez de ne rien comprendre du tout.Peut-être alors chercherez -vous de l’aide sur Internet ou ailleurs pour vous en sortir,et arriverez-vous alors à comprendre grosso modo ce que dit le document.Mais le grosso modo n’est pas toujours suffisant,un document peut contenir des petits détails (d’autant plus  petits que les documents étaient souvent écrits en latin de manière abrégée) ,détails qui peuvent donner des renseignements généalogiques importants et insoupçonnés. Un exemple:il y a quelques jours,j’ai dû transcrire et  traduire un acte de mariage en provenance d’Espagne dans lequel il était écrit que la mariée était « Dlla ».Cette abréviation,discrète et apparemment accessoire,indique en fait que la mariée était « domicella »,ce qui veut dire « damoiselle »,c’est-à-dire jeune femme issue de la noblesse.Un renseignement généalogiquement parlant très intéressant.
         
Voilà pourquoi je vous suggère de demander l’aide d’un généalogiste professionnel qui propose son aide en latin: car il a  probablement baigné dans le latin depuis son plus jeune âge,en l’étudiant à l’école.Ou parce qu’il l’a découvert plus tard,  l’a étudié par  nécessité à cause de ses recherches généalogiques,et a acquis une expérience et un savoir qu’il considère utiles aux autres. 
         
Cela dit,même pour un généalogiste professionnel habitué au latin et qui vous propose  son aide ,la tâche est parfois rude à cause des difficultées évoquées plus haut. 

Publié dans:pour l'Espagne et l'Amérique latine, pour la région Rhône-Alpes |on 8 juin, 2008 |Commentaires fermés
1...212223242526

Groupe Blanc |
ManueandCo |
Lilas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacquotte
| mellehachi
| Loic & Marie-Aude