Archive pour la catégorie 'pour l’Espagne et l’Amérique latine'

La généalogie professionnelle :un métier, pas un passe-temps.

Depuis que je suis généalogiste professionnel,certaines personnes m’ont contacté  pour soi-disant avoir des renseignements sur mes tarifs ou mes prestations, mais très vite elles m’ont demandé comment j’allais m’y prendre dans les recherches, quelles archives j’allais consulter etc dans le but inavoué d’avoir gratieusement la solution à leurs problèmes généalogiques.
Et bien entendu ces personnes ne m’ont jamais recontacté.

Chat échaudé craint l’eau froide,d’où ces quelques lignes: je n’ai pas décidé de faire de la généalogie un passe-temps mais une profession,et donc d’en vivre.
Ce n’est donc pas pour que les gens obtiennent de moi au bout de quelques mails ou mots au téléphone que je leur donne gratieusement la solution à leurs problèmes généalogiques.
C’est pourquoi ,si vous me contactez par l’intermédiaire d’un appel téléphonique ou d’un mail,vous ne devrez pas espérer de moi que je vous donne des conseils et des tuyaux gratuitement.
Si vous me contactez,vous me direz exactement ce que vous souhaitez et je vous enverrai un devis en conséquence ,comme l’indique ma page-contact.

Publié dans:pour l'Algérie française, pour l'Espagne et l'Amérique latine, pour la région Rhône-Alpes |on 23 février, 2009 |Commentaires fermés

Ancêtres espagnols nobles

Jusqu’à présent,un certain nombre de personnes m’ont contacté pour me demander de faire des recherches concernant leurs ancêtres supposés nobles :grands et nobles titrés,caballeros ou hidalgos.

Je dis supposés car les personnes n’en avaient aucune preuve et comptaient sur moi pour la trouver.
Il se trouve qu’en faisant des investigations,on découvre assez souvent que la personne n’a pas d’ancêtres nobles et que ce qui se disait jusqu’à présent dans sa famille s’apparentait plus à une légende.
Ceci dit,il est tout à fait raisonnable de faire des recherches dans les archives de la noblesse espagnole car celles-ci sont nombreuses,bien conservées,et l’on peut compter depuis la France sur l’aide des archivistes espagnols .

Si vous souhaitez donc entreprendre des recherches dans ce domaine,je reste à votre disposition.

Publié dans:pour l'Espagne et l'Amérique latine |on 20 février, 2009 |Commentaires fermés

Camps de réfugiés espagnols dans le 66

J’ai récemment fait des recherches aux archives départementales des Pyrénées Orientales (à Perpignan) pour une cliente dont la famille avait été début 1939 dans le camp pour réfugiés espagnols d’Argelès.

Je tiens à préciser aux lecteurs de cet article dont les ancêtres se sont trouvés dans les camps d’Argelès, Rivesaltes, Saint-Cyprien , Arles-sur-Tech etc qu’il y a aux A.D. 66 beaucoup d’archives concernant les réfugiés espagnols.
En naviguant sur Internet, je découvre souvent tel ou tel forum sur lesquels les gens laissent un message,demandant s’il existe une liste des réfugiés espagnols: il y a un fichier constitué de milliers de fiches individuelles rédigées par les autorités françaises au moment de la Retirada,mais il n’est pas librement accessible,  est très incomplet et ne commence qu’à la fin de 1939, les autorités françaises n’ayant pas tenu de listes nominatives au début de la Retirada car la situation était alors très cahotique.
Je vous informe que ce fichier ne représente qu’une infime partie des archives consultables:vous pouvez très bien trouver de précieuses informations sur vos ancêtres espagnols dans d’autres documents,variés,parfois en langue espagnole,souvent longs à consulter et bigrement riches en renseignements.

Je consulterai avec plaisir ces archives si vous le souhaitez,afin de récupérer un maximum d’informations sur vos ancêtres réfugiés espagnols,mais souvenez-vous que les archives de 1939 sont beaucoup moins nombreuses et donneuses d’informations que celles des années suivantes.

Limite nord de l'ancien camp d'Argelès              Limite nord de l'ancien camp d'Argelès              La plage d'Argelès (avril 2009 ),là où se trouvait en 1939 le camp d'internement.

Publié dans:pour l'Espagne et l'Amérique latine |on 11 février, 2009 |Commentaires fermés

Nos ancêtres espagnols et les épidémies

J’ai souvent entendu les anciens de ma famille dire que nos ancêtres espagnols avaient quitté l’Espagne ,pour l’Algérie française ,à cause de la pauvreté et des épidémies.J’ai toujours considéré cela tout à fait possible,sans pour autant n’en avoir jamais eu la preuve.
         
Faisant des recherches sur mes ancêtres au centre mormon de Grenoble,et visionnant la bobine des sépultures pour la paroisse de Era Alta (village de la région de Murcia dont sont originaires certains de mes ancêtres),j’ai découvert par hasard et sans le rechercher au départ le décès en 1865 d’une ancêtre âgée de 73 ans et victime du choléra.J’ai aussi constaté que la plupart des nombreux décédés de cette époque étaient morts de cette maladie.Une épidémie toucha alors le village,et si je n’avais pas consulté cette bobine  des mormons peut-être n’aurais-je jamais eu connaissance de cette épidémie ,et peut-être ne pourrais-je toujours pas confirmer   les affirmations de ma famille au sujet des épidémies.
         
En tout cas,j’ai maintenant la certitude et la preuve que des épidémies ont bien poussé beaucoup d’espagnols à quitter le pays et à tenter leur chance ailleurs,en Algérie entre autres.Et je remercie encore une fois,comme je l’ai fait dans d’autres articles,les microfilms des mormons pour les renseignements qu’ils peuvent fournir sur une personne,mais aussi toute une famille,un village et une époque.

Publié dans:pour l'Algérie française, pour l'Espagne et l'Amérique latine |on 22 décembre, 2008 |Commentaires fermés

Un ancêtre espagnol médecin

Une cliente m’avait confié des recherches concernant ses ancêtres catalans,et m’avait fourni l’acte de baptême de son ancêtre,daté de 1790,qui indiquait que le père était docteur en médecine.
En faisant des recherches dans des sites spécialisés ,dont les amateurs ignorent la plupart du temps l’existence et dont la consultation  a été rendue difficile par le fait qu’ils étaient en catalan,j’ai découvert le lieu de naissance exact du médecin (qui n’était d’ailleurs pas celui indiqué dans l’acte de baptême de son fils,ce qui a permis d’écarter une fausse piste),l’année et le lieu où il était devevu docteur,bref des informations qui m’ont permis de progresser par la suite.

Si lors de vos recherches vous découvrez qu’un ancêtre espagnol était médecin,je vous suggère donc de ne pas laisser de côté cette information.

Publié dans:pour l'Espagne et l'Amérique latine |on 5 décembre, 2008 |Commentaires fermés
1...1920212223...25

Groupe Blanc |
ManueandCo |
Lilas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacquotte
| mellehachi
| Loic & Marie-Aude