Archive pour la catégorie 'pour l’Espagne et l’Amérique latine'

Un acte de sépulture espagnole plein d’informations

Faisant des recherches pour un client ,je suis tombé sur un acte de sépulture très riche en informations.Je précise qu’il s’agit d’une sépulture catholique,pas d’un acte de décès et d’état civil.

Les sépultures donnent rarement beaucoup d’ informations,surtout quand il s’agit d’enterrements anciens.Dans le cas évoqué,l’enterrement eut lieu le 19 décembre 1824.
Et l’on peut dire que le curé a été très soucieux de donner des renseignements sur le défunt,même un acte de décès ne serait pas aussi bavard :il est indiqué qu’il est veuf,n’a pas testé,a reçu les Saints Sacrements,le nombre de messes qu’ont demandé ses enfants pour le repos de son âme,les prénoms des huit enfants ,l’identité de sa femme ,les date et lieu du décès et un renseignement étonnant,son âge :68 ans,9 mois et 10 jours.
Pourquoi autant de précision concernant l’âge? je l’ignore,d’autant que les actes précédents et suivants ,rédigés par le même curé,ne sont pas aussi  concis.
Si je n’avais pas connu la date de naissance du défunt,j’aurais pu donc la calculer.
La connaissant ,j’ai vérifié:le renseignement donné est tout à fait exact.

Quoiqu’il en soit, si vous avez une date et un lieu de décès en Espagne ,je vous suggère de vous procurer l’acte de décès mais aussi celui de la sépulture catholique.Ce dernier pouvant être plus précis que le premier.Et quand il est possible de demander les deux puisque,je le rappelle,l’état civil espagnol n’existe que depuis 1870,ce qui veut dire que pour quelqu’un décédé avant 1870,vous ne pouvez obtenir ( sauf rares exceptions) que son acte de sépulture.

Publié dans:pour l'Espagne et l'Amérique latine |on 6 septembre, 2010 |Commentaires fermés

Si vous êtes ou croyez être descendant d’hidalgo de ejecutoria

Tout d’abord,il convient de savoir exactement de quoi l’on parle:les hidalgos représentaient l’échelon inférieur de la hiérarchie nobiliaire espagnole. Parmi eux, on peut distinguer les hidalgos de sang, les hidalgos de privilège et  les hidalgos de ejecutoria.
Je voudrais vous parler de ces derniers :ces hidalgos devaient se rendre devant les tribunaux de justice , concrètement, devant la sala de hijosdalgo des chancelleries de Valladolid et de Grenade, pour obtenir la confirmation de leur noblesse. A l’issue d’un procès (pleito de hidalguía) qui pouvait durer plusieurs années, la chancellerie dictait une sentence exécutoire (sentencia ejecutoria), autrement dit, constatait que le prétendant avait réuni suffisamment de preuves pour attester sa noblesse.

Si vous pensez descendre d’un hidalgo de ejecutoria,il est très très intéressant de rechercher les informations généalogiques concernant lui et ses ancêtres,réunies lors du procès , puisqu’il s’agit de  détails très précis sur les lieux et dates de naissances , mariages etc
Ces informations sont dans l’immense majorité des cas vraies ,puisqu’il y avait besoin de preuves pour les avancer ,mais il m’est arrivé de retrouver des renseignements concernant un hidalgo de ejecutoria qui étaient -volontairement ou pas ?- faux.Et ce grâce à des actes de baptêmes et mariages , retrouvés après de minutieuses recherches dans les registres de catholicité.

Publié dans:pour l'Espagne et l'Amérique latine |on 22 août, 2010 |Commentaires fermés

Mes interlocuteurs en Espagne

Pour vos recherches généalogiques et historiques en Espagne,en plus de l’aide que je peux vous apporter,sachez que vous pouvez compter sur l’aide de mes collaborateurs ibériques, lesquels m’ont plus d’une fois aidé lors d’investigations parfois ardues.
J’ai attendu un certain temps avant de parler d’eux ,car je voulais m’assurer sur le moyen terme de leurs compétences généalogiques et historiques.

Pour informations,il s’agit de :
- un généalogiste professionnel installé en Castille,qui peut se déplacer dans toute l’Espagne (mais sous certaines conditions).
- une historienne diplômée ,qui habite en Andalousie et peut se déplacer dans le sud de l’Espagne.
- un historien diplômé ,habitant dans la région de Valence et disposé à faire des recherches dans l’est et le sud-est de l’Espagne.
- un historien diplômé ,habitant en Cantabrie et pouvant faire des recherches dans le nord de l’Espagne.
- un historien diplômé, habitant à Lleida et pouvant faire des recherches dans les provinces de  Lleida, Barcelona, Tarragona, Huesca etc
- un collaborateur qui habite aux Asturies et peut faire des recherches dans le nord-ouest et le nord de l’Espagne (provinces des Asturies, Lugo, La Coruña et León ).
- une collaboratrice aux Canaries (elle est diplômée universitaire).
- un collaborateur habitant Valladolid et pouvant faire des recherches à Valladolid ,Simancas ,Avila ,Segovia ,Zamora ,Palencia et Salamanca.

Pour ma part,si je demande l’aide d’un de ces collaborateurs espagnols,je deviendrai l’intermédiaire entre vous et lui/elle : je lui transmettrai les informations,je réfléchirai avec lui/elle pour tomber d’accord sur où,comment et pourquoi mener les investigations les plus pertinentes ,après réception du rapport je vous le traduirai en français et vous l’adresserai.
L’avantage est aussi financier puisque ,mes collègues étant plus ou moins sur place,les frais de déplacements seront limités voir peut-être insignifiants.

Les archives en ligne ne sont pas toujours la panacée.

Peut-être pensez-vous que les archives en ligne (état civil,paroissiales etc) sont forcément la panacée.Voyons voir..

On trouve sur Internet les archives en ligne de Algezares ,une localité de la région de Murcia. Pourquoi alors une personne,dont les ancêtres sont de Algezares,m’a t-elle contacté pour consulter les archives à sa place ? d’abord parce que le temps de chargement des archives est selon elle trop long , et qu’elle n’a pas le temps d’attendre.
Deuxièmement,elle a le plus grand mal à lire les actes catholiques, surtout ceux des 16 ème et 17 ème siècles , et elle désire l’aide de quelqu’un habitué au déchiffrage de textes anciens.
Troisièmement,elle a besoin de recherches poussées,affinées et donc sur le long terme,consistant à récupérer un maximum de renseignements sur un maximum d’ancêtres. De plus ,elle n’a pas du tout trouvé son bonheur sur les sites amateurs de généalogie,où on lui proposait une aide ponctuelle ,très irrégulière ,qui ne l’intéresse pas du tout car elle ne lui permet pas de progresser sérieusement.
Elle m’a donc confié les recherches,et souhaitant moi-même ne pas perdre trop de temps pour charger les archives ( la cliente me payant des heures de travail, je ne voulais pas qu’elle paie pour du temps d’attente ),j’ai même abandonné en partie la consultation des archives en ligne:en effet,je me suis procuré les dites archives sous forme de microfilms,que je peux consulter sans avoir à attendre , et les résultats finalement s’accumulent à la vitesse grand V.J’utilise donc les archives en ligne en complément,si besoin,et pour enregistrer ou imprimer les actes.

Si donc vous pensez que les archives en ligne sont forcément la panacée,peut-être un jour vous rendrez-vous compte que ce n’est pas le cas.

Ma liste éclair

Voici ma liste éclair: Ma liste éclair dans pour l'Algérie française pdf listeeclair1.pdf 
Toutes les informations qui y figurent sont tirées de documents officiels en ma possession.
 

Publié dans:pour l'Algérie française, pour l'Espagne et l'Amérique latine, pour la région Rhône-Alpes |on 23 juillet, 2010 |Commentaires fermés
1...1314151617...26

Groupe Blanc |
ManueandCo |
Lilas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacquotte
| mellehachi
| Loic & Marie-Aude