Archive pour la catégorie 'pour l’Espagne et l’Amérique latine'

Résultats et remboursements

Après trois ans d’installation comme généalogiste professionnel,il m’a paru nécessaire de rédiger cet article afin de donner quelques précisions qu’il m’est parfois arrivé de devoir donner à des personnes m’ayant contacté.

Quand vous êtes malade et que vous voulez vous soigner,vous allez voir le docteur.Celui-ci vous donne une ordonnance pour vous soigner et dans l’espoir de vous guérir.Si la guérison n’est pas au rendez-vous , ou si elle est trop lente selon vous à arriver,vous n’allez pas retourner voir votre médecin pour qu’il vous rembourse tout ou partie parce que vous n’avez pas guéri ou avez guéri pas assez vite.
Il en est de même pour moi : quand vous acceptez mon aide et mon devis ,et que vous me payez par avance les recherches , vous payez pour des heures de travail ,des compétences,un savoir-faire,une expérience,pas pour des résultats.Car personne ne peut connaître à l’avance les résultats qui vont être obtenus , surtout quand il s’agit ,par exemple,de contacter des personnes en Espagne dont personne ne peut savoir s’ils vont ou non répondre favorablement aux demandes généalogiques de mes clients.

Le médecin comme le généalogiste familial professionnel sont tenus à une obligation légale de moyens ,pas de résultats.
Autrement dit,si vous acceptez mon devis,vous me paierez ,je travaillerai le nombre d’heures prévu par celui-ci ,et si les résultats ne sont pas au rendez-vous il n’y aura pas de remboursement possible ( partiel ou total ) de ma part.
Car ,je le rappelle,quand vous payez un généalogiste familial professionnel vous payez pour des heures de travail ,qui doivent être dûes quelques soient les résultats.Car les heures de travail ,elles ,sont quoi qu’il arrive intégralement effectuées ….et donc dûes.
 

Publié dans:pour l'Algérie française, pour l'Espagne et l'Amérique latine, pour la région Rhône-Alpes |on 18 février, 2011 |Commentaires fermés

L’indignité successorale

Etant plongé dans des archives notariales espagnoles du dix-huitième siècle,j’ai dû transcrire pour un client un acte de 1723 dont le thème est l’indignité successorale.

Une petite précision : une personne est exclue de la succession dont elle devrait hériter.Je suis très rarement tombé sur ce genre d’acte notarié,et pour les archives espagnoles c’était la première fois.
Je ne sais pas si le notaire avait naturellement une vilaine écriture ou s’il eut une crise de foie le jour de la rédaction du contrat ,mais malgré ma solide formation universitaire en paléographie je dois le reconnaître j’ai eu quelques difficultées dans la transcription.
Mais j’y suis arrivé ,au grand bonheur du client et surtout grâce à la très grande netteté de la photo numérique.

Pour conclure,je voudrais rappeler que les recherches généalogiques en Espagne ne se limitent pas aux sempiternels actes d’tat civil et de catholicité,mais qu’il existe bien d’autres archives intéressantes souvent totalement ignorées du grand public amateur ,entre autres les actes notariés.Les généalogistes qui font des recherches en France souvent savant que les archives notariales existent et peuvent les aider,mais ceux qui ont des ancêtres espagnols oublient trop souvent ( ou ne le savent pas) que les archives notariales espagnoles existent elles aussi et peuvent être elles aussi d’une grande utilité.

Publié dans:pour l'Espagne et l'Amérique latine, pour la région Rhône-Alpes |on 25 janvier, 2011 |Commentaires fermés

Quand il est question d’avocats dans un acte de baptême

Faisant des recherches pour un client dans les registres catholiques de Arredondo ,petit village de Cantabrie,je suis tombé sur un acte de baptême où il est question d’avocats.

Cela fait plus de deux ans que je consulte les dits registres ,j’ai lu des centaines d’actes et je n’avais jamais rencontré auparavant une telle référence .
Dans cet acte de 1675,le curé dit 
donner comme avocats à la baptisée Saint Joachim et Sainte Anne ( parents de la Vierge Marie ) .De quoi s’agit-il ? et bien il faut rappeler que dans la religion catholique un saint est un  protecteur,un guide,un consolateur ,un avocat que l’on invoque si besoin.Pourquoi cette décision du curé ? à la demande des parents ? le document n’apporte pas la réponse.

Publié dans:pour l'Algérie française, pour l'Espagne et l'Amérique latine, pour la région Rhône-Alpes |on 21 janvier, 2011 |Commentaires fermés

Exempté pour bégaiement

Faisant des recherches dans les archives d’Almeria , j’ai consulté les listes des appelés au service militaire espérant y trouver l’ancêtre de mon client.

Je l’ai bien trouvé , sans trop de difficultés,ainsi que sa date de naissance que je cherchais désespérément.
Au passage,je me suis intéressé aux motifs pour lesquels étaient exemptés certains , et j’en ai trouvé un inattendu : le bégaiement.Je ne pensais pas que le bégaiement pouvait être en 1849 ( année du recrutement) ni à une autre époque, d’ailleurs,une bonne raison pour être exempté.

Publié dans:pour l'Espagne et l'Amérique latine |on 31 décembre, 2010 |Commentaires fermés

Recensements des gitans

Je fais actuellement des recherches pour un client français dont les ancêtres sont d’Almería.
En visionnant les archives de cette localité microfilmées par les mormons ,je suis tombé sur des archives que je n’avais jamais rencontrées jusqu’à présent dans aucune localité espagnole,je veux parler des recensements des gitans.
Dans le microfilm on trouve les recensements de gitans de 1783 à 1838  ,ainsi que les recensements des étrangers de 1792 à 1841  .

Si vous avez un ancêtre gitan ayant habité Almería entre 1783 et 1838 ,inutile de vous dire que les archives suscitées sont très intéressantes puisqu’elles vous permettent de constater la composition détaillée des familles.

Publié dans:pour l'Espagne et l'Amérique latine |on 30 décembre, 2010 |Commentaires fermés
1...1112131415...26

Groupe Blanc |
ManueandCo |
Lilas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacquotte
| mellehachi
| Loic & Marie-Aude