Archive pour la catégorie 'pour l’Espagne et l’Amérique latine'

Recherches généalogiques sur les prophètes.

Une personne m’avait contacté pour me demander si je pouvais lui donner des conseils pour ses recherches concernant une branche de sa famille qui,selon elle,serait cousine du prophète Mahomet.Dans son message,cette personne n’avait pas oublié de préciser concernant son prophète : « que la Paix et la Bénédiction soit sur Lui ».

Un premier commentaire de ma part : je ne pense pas que ce soit la meilleure des manières d’engager un dialogue avec quelqu’un.En effet,il vaut mieux selon moi respecter les croyances des autres,et la meilleure manière de le faire est de ne pas entamer une discussion en faisant allusion à sa religion.En Occident ,en tout cas,ça fonctionne comme ça : la religion est du domaine privé.C’est pourquoi,en réponse à la personne,j’ai répondu que  » faire des recherches concernant la famille du prophète Mohamed me semble bien compliqué,aussi compliqué qu’en faire sur la généalogie de mon Seigneur Jésus-Christ.En effet,il faudrait avoir accès à des preuves écrites irréfutables,ce qui me semble impossible ».

Mon deuxième commentaire est purement généalogique et concerne les investigations ayant pour but de rechercher une parenté avec un prophète.Ce genre de recherches me semble en effet impossible à mener car les preuves irréfutables et fiables à 100% n’existent pas. Comme il est question de prophètes ayant vécu il y a bien longtemps,il faut savoir que même si des documents d’époque les concernant (souvent totalement imprécis quand aux dates ) peuvent exister ,la tradition orale était alors la règle.Cette tradition orale,qui ne peut pas être considérée par le généalogiste professionnel comme probante,a presque partout disparu de nos jours.

 


 

Publié dans:pour l'Algérie française, pour l'Espagne et l'Amérique latine, pour la région Rhône-Alpes |on 13 juillet, 2017 |Commentaires fermés

Recherches généalogiques et valise diplomatique !

J’avais demandé il y a quinze jours,par mail,un acte de mariage à une mairie située dans une petite ville des Canaries.
N’ayant pas reçu à ce jour de réponse,j’ai écrit un email à nouveau à la mairie pour demander ce qu’il advenait de ma demande.
La fonctionnaire m’a répondu que l’acte m’avait été envoyé par valise diplomatique ,et que vu que j’habite à l’étranger il mettrait probablement plus de temps à me parvenir.
Si vous êtes concerné par la généalogie,ce petit article vous intéressera sûrement car cette histoire de valise diplomatique n’est pas courante.En tout cas,en dix ans de professionnalisme (et de bien plus d’années d’amateurisme) je n’avais jamais entendu parler de valise diplomatique pour adresser un simple document d’état civil.
Et à dire vrai,je ne sais pas précisément ce qu’est une valise diplomatique ! et qu’est-ce-qu’a à voir mon acte avec la diplomatie !!??

Enfin …l’essentiel est que je reçoive l’acte demandé,en le recevant je comprendrai probablement mieux ce qu’est l’envoi d’un acte d’état civil par valise diplomatique .Je rédigerai probablement alors un article car le sujet intéressera peut-être un lecteur…

De l’importance de bien informer le généalogiste professionnel.

Je viens de finir des recherches pour un client dont l’ancêtre était ,selon lui,originaire du second arrondissement de Lyon.
Les recherches étaient à priori pour moi faciles ,et bien entendu pas besoin d’être généalogiste professionnel pour comprendre qu’il fallait chercher au départ dans les archives du second arrondissement de Lyon.Je les ai consultées en long,en large et en travers,et plus d’une fois.Résultats ? rien ,le néant absolu.
J’ai cru devenir franchement très mauvais en généalogie professionnelle !
J’ai adressé au client le rapport en précisant les recherches entreprises ,et en indiquant les résulats obtenus..à savoir aucun.
Le client m’écrit dans la foulée pour s’excuser : son ancêtre était originaire de Lyon 1 ,pas de Lyon 2 !une étourderie monumentale ,sept heures de travail pour aucun résultat et ce à cause de l’ENORME erreur de départ du client.

Conclusion : quand vous me donnez les informations pour commencer les recherches,vérifiez,vérifiez et vérifiez encore si elles sont exactes.Sinon,vous risquez de gaspiller votre argent.

Quand les recherches généalogiques deviennent un calvaire.

Faisant des recherches pour un client ,j’ai dû appeler une paroisse de l’île de Mallorca afin de demander un acte de baptême.
Le curé n’était pas là,mais je suis tombé sur le bedeau.Très vite je me suis rendu compte qu’il était bègue,ce qui d’emblée a compliqué ma démarche.La communication devenant casiment impossible,j’ai demandé au monsieur s’il pouvait avertir le curé que j’avais appelé et que je souhaitais l’acte de baptême d’une personne.En précisant que je rappellerais à une autre heure,à laquelle selon lui le curé serait présent.Il a répondu favorablement à ma demande,et pour anticiper mon futur rappel je lui ai demandé de noter les informations concernant le baptisé,à savoir nom,prénom et date de naissance.Cela n’allait pas se faire sans difficultées,car le monsieur m’a dit qu’il n’avait pas appris à lire et écrire couramment ,mais qu’il ferait de son mieux pour noter les renseignements.Au moment où je lui ai dit que je parlerais très doucement et de manière très articulée pour qu’il puisse les transcrire ,je me suis lancé et lui ai dit : « j’épelle » ( en espagnol : « deletreo ».)Ayant dit « deletreo »,il a commencé à noter lentement : »d,e,l,e  etc ».J’ai alors expliqué que le nom de famille du baptisé n’était pas « deletreo »,mais que je voulais épeler son nom.Le monsieur ne comprenant pas cette explication,j’ai alors constaté que j’étais en nage et que ma patience avait atteint ses limites.J’ai alors dit à ce brave monsieur (brave ,car il voulait vraiment m’aider) que je rappelerais dans la soirée,et que j’allais raccrocher.

Ayant pu parler au curé,j’ai par la suite obtenu l’acte que je souhaitais.Ce petit récit n’a qu’un but: celui de prouver (si besoin) que quand les recherches généalogiques deviennnent très difficiles et peut-être désespérées,il faut toujours persévérer.

Recherches à Palma de Mallorca.

Palma de Mallorca ….ce nom ne vous fait-il pas rêver ? je viens d’y passer une petite semaine ,invité par un client pour y mener avec lui des recherches généalogiques sur ses ancêtres mallorquins.
Une île superbe,une chance que j’ai eu d’y travailler et sans dépenser un euro puisque le client m’a logiquement tout payé : l’aller-retour en avion (pas si cher,en fait),les repas,mes heures de travail…
J’en ai profité pour savourer la fameuse soubressade qui ,comme tous les pieds-noirs le savent ,est originaire de l’île de Mallorca.

Et lors de mes investigations j’ai fait la connaissance de généalogistes et chercheurs sérieux qui,sur place,sont prêts à l’avenir à m’aider et ce à distance (par emails).
Aussi ,si vos ancêtres sont de l’île de Mallorca (Palma ,mais aussi toutes les localités de l’île),sachez que les archives sont très nombreuses et que je peux entreprendre des recherches sans avoir à me déplacer.
En revanche,je n’ai pas encore de collaborateurs dans les autres îles Baléares que sont Ibiza et Menorca.Mais je sais toutefois comment y faire des recherches, et à quels archives et archivistes m’adresser.

Publié dans:pour l'Espagne et l'Amérique latine |on 26 novembre, 2016 |Commentaires fermés
12345...25

Groupe Blanc |
ManueandCo |
Lilas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacquotte
| mellehachi
| Loic & Marie-Aude