Archive pour la catégorie 'MES REFLEXIONS GENEALOGIQUES ET HISTORIQUES'

Acte de notoriété

Si ,lors de vos recherches généalogiques,vous découvrez sur un document une référence à un acte de notoriété ,je vous conseille fortement de rechercher ou faire rechercher le dit acte .Trop de  généalogistes amateurs n’attachent aucune importance à un acte de notoriété,souvent parce qu’ils ignorent de quoi il s’agit.
Pour comprendre ce que c’est, je vous suggère la lecture de cet excellent article:
 http://www.geneafrance.org/rubrique.php?page=notoriete
         
J’ai par exemple trouvé aux A.D. de l’Isère un acte de notoriété où
 l’on découvre l’origine d’un enfant ,qui fut abandonné par ses parents indigents dans un hôpital juste après la naissance.Mais on a aussi la date et le lieu de son baptême ,bref des renseignements généalogiques  très utiles.

Ceci dit,attention à ne pas prendre le contenu d’un acte de notoriété pour parole d’évangile:il m’est par exemple arrivé de découvrir dans l’un d’eux que selon des témoins une personne était née à tel endroit,alors que des recherches prouvèrent qu’elle était née ailleurs.

Publié dans:pour l'Algérie française, pour la région Rhône-Alpes |on 5 novembre, 2007 |Commentaires fermés

Les métiers de nos ancêtres

Au fil de vos recherches généalogiques,il est  possible que vous tombiez sur des noms de métiers que l’on n’entend plus du tout de nos jours.
         
Sur l’acte de mariage religieux ci-dessous,on peut lire par exemple que le marié est chauffournier.

                          Le mari est chauffournier. 

N’ayant personnellement jamais entendu ce mot , je suis allé dans le dictionnaire et ai trouvé la définition suivante:  ouvrier travaillant à un four à chaux.
         
En Algérie française, j’ai aussi trouvé par exemples les professions de bourricotier ( éleveur de bourricots), ou tâcheron ( personne qui accomplit des tâches peu importantes).

Publié dans:pour l'Algérie française |on 3 novembre, 2007 |Commentaires fermés

Dossier de naturalisation française

Il est intéressant de demander le dossier de naturalisation française d’un ancêtre né en Espagne ,Algérie française ou ailleurs,dans la mesure où  figurent généralement dans ces dossiers plusieurs documents (actes,long questionnaire auquel devait répondre le futur naturalisé etc) souvent riches en renseignements sur le demandeur et sa famille.
Selon l’époque,les dossiers contenaient plus ou moins d’informations.

Dans le cas du dossier d’un espagnol,il y a de fortes chances de découvrir son acte de baptême, et les actes de baptêmes espagnols ont l’avantage d’indiquer la plupart du temps l’identité des parents et des grands-parents  ;ainsi,on découvre quatre ancêtres supplémentaires (les grands-parents),ce qui permet de réels progrès dans les recherches généalogiques.
Voici l’acte de baptême d’un cousin (traduit en français et qui se trouvait dans son dossier de naturalisation) ,né en 1859 à Jávea (Alicante) et naturalisé français en 1895 en Algérie française: on y lit les date  et lieu de naissance ,les date et lieu de baptême, et l’ascendance jusqu’aux grand-parents.


                                 Acte de baptême traduit                  fin de la traduction

 

Publié dans:pour l'Algérie française, pour l'Espagne et l'Amérique latine, pour la région Rhône-Alpes |on 30 octobre, 2007 |Commentaires fermés

Recherches généalogiques et surprises.

En faisant mes recherches, il  m’est parfois arrivé de tomber sur des renseignements surprenants:par exemple, ayant demandé  un jour l’acte de baptême de mon arrière-grand-père , né à Miliana (Algérie française ) en 1852,voici ce que  je reçois : 

                                            pb020459.jpg 

Et oui ! le curé baptisa selon lui une fille ! en fait, mon ancêtre s’appelait Vicente ,et ses parents ne parlant presque pas le français prononcèrent le prénom de manière équivoque , ce qui  induisit en erreur le curé.Heureusement, l’acte de naissance ci-dessous du baptisé  ne comporte aucune erreur  : 

                                                       pb030471.jpg

   

                  

Publié dans:pour l'Algérie française, pour la région Rhône-Alpes |on 24 octobre, 2007 |Commentaires fermés

Qu’est-ce-que la paléographie ?

D’après le Larousse , il s’agit de la science des écritures anciennes. Plus le généalogiste remonte dans le temps, plus il est amené à lire des textes anciens, parfois franchement mal écrits , voir illisibles ,dans une langue qui  a évolué au fil  des siècles.D’où l’importance pour le généalogiste d’être habitué à ce genre de documents ,et à leur transcription.
         
En guise d’exemple , voici l’acte de baptême d’un cousin né en  1855 à Era Alta (Alicante) :
franchement ,  déchiffrez – vous (si vous comprenez un minimum l’espagnol ) ce qui est écrit ?

                                                Acte de baptême 1855

Et  croyez-moi : il y a des documents bien plus difficiles à déchiffrer !Regardez-donc cet acte de mariage catholique à Alger en 1857 (peut-être le curé souffrait-il ce jour-là d’une indigestion?)

                                             Mariage à Alger.
 

Ou voici une transcription tirée du mémoire de maîtrise que j’ai rédigé en 1989 (ce mémoire de paléographie consista à transcrire des documents historiques espagnols du début du 17 ème siècle,traitant des relations entre l’Espagne et la république de Venise).
Vous avez à gauche le texte original et à droite sa transcription:

                    Texte original de 1618.                        Transcription du texte de 1618

Publié dans:pour l'Algérie française, pour l'Espagne et l'Amérique latine, pour la région Rhône-Alpes |on 24 septembre, 2007 |Commentaires fermés
1...3132333435

Groupe Blanc |
ManueandCo |
Lilas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacquotte
| mellehachi
| Loic & Marie-Aude