Archive pour la catégorie 'MES REFLEXIONS GENEALOGIQUES ET HISTORIQUES'

Recherches en Espagne.

Je voudrais m’adresser à vous tous qui recherchez vos ancêtres en Espagne .Pendant des années sur Internet , j’ai donné des conseils à ceux qui m’en demandaient , tant ils étaient désemparés et bloqués  , et pour cause: souvent il s’avéra qu’ils s’adressaient  à la mauvaise église , ou à une église alors qu’il faut le faire à une mairie, ou à un évêché au lieu d’un Registre civil , ou vice versa.Et ce  sont des courriers envoyés avec espoir , écrits des fois dans  un espagnol très approximatif, qui restent parfois  sans réponse , ou qui n’ont peut-être même pas été lus par leurs  destinataires.Ce sont des semaines  voir des mois à attendre , pour une réponse peut-être négative  ( alors qu’en téléphonant, vous auriez tout de suite été fixés ) ou dans laquelle on vous demande des renseignements (dont vous ne saviez pas qu’il fallait les donner ).Ou encore combien de personnes sont scandalisées,à juste titre , de ne  pas recevoir de réponse d’un curé , auquel pourtant elles avaient adressé un petit billet de 10  euros avec la demande , en plus du fameux ” coupon – réponse international”  ( la plupart du temps inutile , d’ailleurs ).
         
Face à ce constat, je pense que l’aide d’un généalogiste spécialiste de l’Espagne trouve toute sa raison d’être , car mieux vaut éviter de  se lancer dans des démarches personnelles hasardeuses réalisées trop souvent en pure perte de temps , de patience et d’argent.
Je peux entreprendre pour vous toutes les démarches par téléphone , mails et courrier  postal, car l’interlocuteur espagnol vous aidera d’autant plus volontiers qu’il ne perdra  pas de temps à essayer de  comprendre ce qu’on lui demande.
         
Pour votre information, je vous signale que le généalogiste familial est tenu à une obligation de moyens (il doit mettre tout en oeuvre  pour vous aider ), et non de résultats : en effet, comment pourrait-il obtenir ce qui peut-être n’existe pas ,ou qu’on ne veut pas lui donner ?

Publié dans:pour l'Espagne et l'Amérique latine |on 10 novembre, 2008 |Commentaires fermés

Réfugiés espagnols ou d’autres nationalités dans les camps de la région Rhône-Alpes

Si vos ancêtres ont séjourné dans les camps de réfugiés de la région Rhône-Alpes,peut-être pensez-vous qu’il n’y a plus de documents de cette époque ? il n’en est rien.
         
J’ai récemment fait des recherches aux Archives départementales de l’Ardèche pour une cliente dont les ancêtres avaient séjourné dans les camps de Chomérac et Largentière,en Ardèche.J’ai consulté beaucoup de documents relatifs à l’ arrivée ,au séjour et au départ des réfugiés (essentiellement espagnols,et des deux camps:nationalistes et républicains).Les archives des camps étaient fort intéressantes et détaillées,j’y ai même trouvé quelques photos et des listes nominatives parmi lesquelles peut-être se trouvent des membres de votre famille.
         
Alors si vous êtes concerné/e par cet article,sachez que je pourrai vous aider.

                                                                           

 

 

 

 

                                                                                              

Publié dans:pour l'Espagne et l'Amérique latine, pour la région Rhône-Alpes |on 9 novembre, 2008 |Commentaires fermés

Le cadastre de Ensenada

A partir de 1749 ,et pendant quelques années ,a été réalisée  dans les 15.000 lieux que comptait la Couronne de Castille  une vérification minutieuse à grande échelle de leurs habitants , propriétés foncières,édifices, bétails,métiers,revenus, et même leurs caractéristiques géographiques.Ce cadastre a été ordonné par le roi Ferdinand VI sur proposition de son ministre le marquis de Ensenada,et constitue une véritable photographie en temps réel d’une grosse partie de l’Espagne du milieu du 18 ème siècle.

Ce cadastre est intéressant car à l’époque furent posées aux représentants et dignitaires de chaque village recensé des questions d’ordre général ,et plus intéressant encore, les habitants répondirent aux questions qui leur furent posées et relatives à leurs états civils (âge,profession,enfants etc) et leurs biens. 
Avec les archives notariales,il s’agit là de sources archivistiques qui permettent de faire revivre vos ancêtres , et qui sont bien plus émouvantes que les simples actes de naissance ,mariage etc

Si donc vous voulez avoir des renseignements d’ordre général ou individuel sur vos ancêtres vers 1750 ,je ne peux que vous conseiller d’envisager des recherches relatives au cadastre de Ensenada.
 

Publié dans:pour l'Espagne et l'Amérique latine |on 3 novembre, 2008 |Commentaires fermés

Les archives départementales de l’Ardèche.

Vendredi 31 octobre 2008,je suis allé aux archives départementales de l’Ardèche.Une cliente m’a confié des recherches,captivantes par ailleurs et qui vont durer toute la journée.Une heure et demie de voiture entre Grenoble et Privas,des trombes d’eau sans discontinuer,la journée ne commençait pas très bien.Les 17 derniers kilomètres se déroulent en moyenne montagne,traversant des petits villages ardéchois au milieu d’une nature verdoyante et …humide.Soudain,arrivée à Privas,petit chef-lieu adorable ,rien à voir avec la grosse ville de Grenoble.Un centre ville tout petit,deux ou trois feux rouges,aucun problème pour trouver mon lieu de travail du jour.
         
C’est là où commence le conte de fée:un accueil chaleureux,tout est fait pour que le nouvel arrivé (je n’avais jamais mis les pieds aux A.D. de l’Ardèche) se sente à l’aise.Je monte au premier étage,tout enthousiaste je m’inscris .Une dame m’explique clairement le fonctionnement ,ça sent la conscience professionnelle.Un monsieur est là aussi pour aider les lecteurs,toute la journée je pourrai compter sur leur aide immédiate et efficace.Une autre dame aussi est présente pour vous servir,souriante et disponible. On vous apporte rapidement vos documents dans des petits charriots,dans une ambiance calme,les lecteurs sont silencieux et pas très nombreux.L’ambiance est familiale,Dieu que je me suis senti bien aux A.D. 07.
         
A la fin de ma journée de travail,je décide de signer le livre d’or, insistant sur mon bonheur d’avoir travaillé aux A.D.07.Un livre d’or que personne n’a signé depuis des mois,un scandale à mon sens.
         
Je souhaite longue vie aux A.D. de l’Ardèche,et à son personnel.

Publié dans:pour la région Rhône-Alpes |on 2 novembre, 2008 |Commentaires fermés

Un généalogiste familial professionnel n’est pas un magicien

Vous m’aviez confié vos recherches généalogiques,vous souhaitiez que je recherche le supposé inventaire après décès de votre arrière-grand-père paternel,ou l’identité de votre arrière-arrière grand-mère maternelle etc…malheureusement,malgré toute ma bonne volonté ,je n’ai rien trouvé.Votre déception est grande,vous avez investi  plus ou moins d’argent ,je me suis engagé à faire tout ce que je peux pour vous satisfaire mais je n’ai rien trouvé.Je comprends votre déception et me mets à votre place,il n’est jamais agréable d’avoir le sentiment d’avoir perdu son temps et de l’argent.
         
Je voulais toutefois vous rappeler ce qu’est un généalogiste familial professionnel:c’est quelqu’un qui,à partir de ses connaissances,de sa perspicacité,de son expérience et des recherches qu’il va entreprendre ,va mettre tout en  oeuvre pour vous satisfaire.Ce sera sa satisfaction personnelle et son devoir de faire tout ce qu’il peut.Mais un généalogiste familial professionnel n’est pas un magicien:en effet,comment peut-il trouver tel acte s’il n’existe pas,si toutes les démarches entreprises pour le trouver n’ont pas abouti ? comment peut-il progresser si son interlocuteur espagnol  lui dit au téléphone qu’il va l’aider ,et en fait ne le fait obstinément pas?est-ce que,sous prétexte que vous l’avez payé ,le généalogiste professionnel doit avoir coûte que coûte des résultats ?
         
Je vous le rappelle:le généalogiste familial professionnel est un professionnel à votre service,tenu à une obligation de moyens et non de résultats.En cas de recherches infructueuses (ou pas),il vous expliquera toutes les démarches entreprises (qui devront bien entendu être les plus pertinentes possibles) , vous exposera clairement les sources qu’il a consultées,mais vous aurez tort -si vous le faites – de lui reprocher le manque de résultats:en ayant recours à un professionnel,vous aurez bénéficié de l’aide d’un spécialiste qui aura fait tout son possible,mais pas d’un magicien !

Publié dans:pour l'Algérie française, pour l'Espagne et l'Amérique latine, pour la région Rhône-Alpes |on 31 juillet, 2008 |Commentaires fermés
1...2930313233...37

Groupe Blanc |
ManueandCo |
Lilas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacquotte
| mellehachi
| Loic & Marie-Aude