Archive pour la catégorie 'MES REFLEXIONS GENEALOGIQUES ET HISTORIQUES'

La faute à Napoléon .

Napoléon Bonaparte est,qu’on le veuille ou non,l’un des personnages français les plus importants de l’histoire universelle.Quels que soient les côtés positifs ou négatifs que l’on retienne de lui.
Personnellement,je pense que l’on ne se rend pas toujours compte de son influence encore aujourd’hui,plus de deux siècles après sa mort.En plus ,pour l’eybinois (habitant de la ville d’Eybens,près de Grenoble) que je suis,Napoléon est bien présent puisque la route Napoléon traverse la ville et parce qu’il y séjourna une nuit en 1815 (l’auberge où il dormit existe toujours).

Voici un aspect négatif le concernant, en rapport direct avec ma profession : je suis spécialiste de l’Espagne,et plus d’une fois je n’ai pas pu progresser dans mes recherches parce que,recherchant tel document dans une localité ,j’ai découvert qu’elle avait été détruite (et les archives avec) lors de l’invasion de l’Espagne par les troupes napoléoniennes. Des archives détruites à tout jamais,une bien mauvaise nouvelle pour le client quand il faut lui annoncer que l’acte de baptême (par exemple) de son ancêtre est parti en fumée à cause des ambitions territoriales de l’Empereur.

Publié dans:pour l'Espagne et l'Amérique latine |on 16 janvier, 2016 |Commentaires fermés

La mémoire des dates..

Je viens de finir des recherches pour une cliente qui m’avait demandé de rechercher les actes de naissance d’une dizaine de personnes.Chose étonnante,elle m’avait fourni toutes les dates de naissance précises mais presque aucun lieu de naissance.
Ayant demandé à la cliente comment il était possible de savoir autant de dates de naissance précises mais pas les lieux,elle m’a tout simplement dit que dans sa famille ils avaient toujours fêté les anniversaires des personnes en question et s’étaient donc toujours souvenu des dates de naissance.Il faut ajouter qu’il s’agissait de personnes nées entre les années 1890 et 1930,des dates tout de même assez lointaines pour certaines et en tout cas pas récentes.

J’ai écrit ce message pour rendre hommage à la mémoire prodigieuse qu’ont souvent les femmes,car elles se souviennent en général des dates.Moi,par exemple,je suis marié depuis 27 ans mais je n’arrive jamais à me souvenir de la date précise du mariage.Par contre,si vous me demandez le lieu ,pas de problème.Et je ne me souviens que de quelques dates de naissance (notamment de celle de ma fille ,mais je n’ai pas de mérite car elle est née un 14 juillet ) alors que ma femme peut les donner toutes sans aucune hésitation !

Publié dans:pour l'Algérie française, pour l'Espagne et l'Amérique latine, pour la région Rhône-Alpes |on 4 novembre, 2015 |Commentaires fermés

Se méfier des légendes familiales

Ce n’est pas la première fois que je rédige un article dont le sujet est celui des légendes familiales.Un fois de plus,j’ai dû résoudre une énigme familiale,en l’occurrence celle d’une cliente qui était convaincue d’avoir des origines asiatiques.Son arrière-grand-mère avait des yeux bridés et un visage,effectivement,dans son ensemble rappelant l’Asie (Japon ? Chine ? etc ).Les photos de cette ancêtre en étaient la preuve.La cliente souhaitait vérifier la présence ou non d’un ancêtre asiatique dans son arbre.

Mes recherches ont permis de démontrer que les parents et grands-parents de cette ancêtre étaient  français,avec des prénoms et noms totalement français et courants dans leurs régions d’origine.Pas un seul élément généalogique ,à ce jour,ne permet de confirmer l’hypothèse d’une origine asiatique.La poursuite des recherches confirmera ,je pense (mais on ne peut jurer de rien) ,le fait que cette ancêtre n’a pas d’origine asiatique.

En résumé,il faut toujours se méfier des légendes familiales.Certes,elle peuvent tout à fait être vraies,mais en tout cas celles que j’ai étudiées jusqu’à présent souvent ne l’étaient  pas.

Publié dans:pour l'Algérie française, pour l'Espagne et l'Amérique latine, pour la région Rhône-Alpes |on 12 septembre, 2015 |Commentaires fermés

Recherches en Espagne

J’étais pour les vacances d’été dans un village qui s’appelle Alquería de la Condesa (Valencia).J’ai voulu en profiter pour faire une petite recherche dans les registres de naissance des années 1870.
Je pensais que,comme cela arrive parfois ,on ne me laisserait pas faire les recherches et que l’officier d’état civil exigerait de les faire. En effet,il est tout à fait fréquent que les officiers d’état civil ne laissent pas le public consulter librement les registres,il s’agit tout de même d’archives anciennes et qui peuvent être ,malencontreusement,abîmées lors de leur consultation.
Je me suis adressé poliment à l’officier d’état civil,et ai expliqué avec le sourire et dans un parfait espagnol les raisons de ma venue.La dame m’a alors tendu les registres des années 1870 à 1880,m’a laissé les consulter librement et tout le temps que je souhaitais (en l’occurrence ,environ une heure ).J’ai consulté ces registres avec soin et respect,faisant attention en tournant ces pages anciennes de ne pas les endommager.J’ai trouvé ce que je cherchais,j’ai pu obtenir des photocopies des originaux ,je suis parti comblé.
Pourquoi vous raconter ça ? si vous n’êtes pas généalogiste amateur ,vous ne trouverez probablement aucun intérêt à la lecture de cet article.Si vous êtes généalogiste,vous aurez la confirmation qu’avec de la politesse,des explications claires et convaincantes,et une maîtrise de la langue de Cervantès,on peut en Espagne faire des recherches et obtenir de bons résultats.Sans ces ingrédients,l’échec peut vite être au rendez-vous.
Bien entendu,tout le monde ne parle pas espagnol et ne peut pas se rendre en Espagne pour faire des recherches généalogiques,aussi je me permets de vous rappeler que j’ai dans tout le pays des collaborateurs compétents,pour la plupart historiens diplômés,prêts à consulter pour vous les archives.

Publié dans:pour l'Espagne et l'Amérique latine |on 24 août, 2015 |Commentaires fermés

Archives départementales de la Haute-Savoie : mention très bien.

Il y a peu j’ai travaillé toute une journée aux Archives départementales de la Haute-Savoie ,à Annecy.
J’avais des recherches à faire pour un client ,pas faciles car elles concernaient les 17 et 18 èmes siècles.
J’ai été particulièrement heureux de travailler dans des conditions géniales : un personnel compétent,qui m’a bien aidé à trouver les archives que je devais consulter,et des conditions de travail idéales : très vaste salle de lecture,plafonds à au moins six ou sept mètres de hauteur,de très grandes tables bien éclairées par de grandes baies vitrées,beaucoup d’ordinateurs à disposition avec des écrans très agréables à regarder,un fonctionnement général simple et efficace,bref …que du bonheur ! de quoi regretter d’habiter à 100 km de ce lieu ! car chez moi,aux Archives départementales de l’Isère (à Grenoble),les conditions sont tout autres..mais je ne m’épancherai pas car j’ai seulement souhaité dire tout le bien que je pense des A.D.74.

Publié dans:MES REFLEXIONS GENEALOGIQUES ET HISTORIQUES, pour la région Rhône-Alpes |on 8 août, 2015 |Commentaires fermés
12345...36

Groupe Blanc |
ManueandCo |
Lilas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacquotte
| mellehachi
| Loic & Marie-Aude