Archive pour la catégorie 'MES REFLEXIONS GENEALOGIQUES ET HISTORIQUES'

Le viatique

Le  viatique est l’eucharistie donnée à un mourant : celui-ci ouvre la bouche et le curé lui donne l’hostie.

Les recherches généalogiques permettent parfois de découvrir des détails peu communs .C’est ainsi qu’en cherchant l’acte de sépulture d’une ancêtre à un client, je l’ai trouvé en 1801 et ai appris que la mourante n’avait pu recevoir le viatique car « elle ne put séparer les dents ».
Peut-être souffrait-elle de paralysie ? probablement d’une grave maladie pusiqu’elle décéda à l’âge de trente-quatre ans.
En tout cas ,impossible pour elle de recevoir le viatique.

Certes ,l’information concernant le viatique n’apporte pas d’information sur les ancêtres de la mourante ,mais elle permet d’imaginer la scène , ce qui au client peut paraître important et intéressant.

De la patience en généalogie

J’ai reçu un mail le 8 mars 2011 de la part des archives de Mallorca (Espagne ) me disant que ,en réponse à mon courrier ,l’acte notarié de 1241 dont je demandais copie n’existait pas car le document le plus ancien qu’ils avaient était de 1282.

Je ne savais pas du tout de quoi il s’agissait, même l’année 1241 ne me disait rien.
J’ai donc fait une recherche de cette demande que j’avais faite (selon mon correspondant) , et ai retrouvé mon mail en date du 20 août 2010.Soit plus de six mois avant !
C’était tellement loin,il s’était passé tellement de choses depuis que je n’avais plus aucun souvenir de ma demande.
J’ignore ce qui s’est passé en six mois et qui puisse expliquer un tel retard dans la réponse , si je le demandais peut-être me répondrait-on mais il me faudrait alors sûrement attendre à nouveau six mois pour avoir la réponse ,je me suis donc abstenu.

J’ai écrit ce petit article pour illustrer un aspect important des recherches généalogiques ,parfois difficilement accepté par les généalogistes ,celui de la patience qu’il faut parfois avoir pour obtenir une réponse .
 

Résultats et remboursements

Après trois ans d’installation comme généalogiste professionnel,il m’a paru nécessaire de rédiger cet article afin de donner quelques précisions qu’il m’est parfois arrivé de devoir donner à des personnes m’ayant contacté.

Quand vous êtes malade et que vous voulez vous soigner,vous allez voir le docteur.Celui-ci vous donne une ordonnance pour vous soigner et dans l’espoir de vous guérir.Si la guérison n’est pas au rendez-vous , ou si elle est trop lente selon vous à arriver,vous n’allez pas retourner voir votre médecin pour qu’il vous rembourse tout ou partie parce que vous n’avez pas guéri ou avez guéri pas assez vite.
Il en est de même pour moi : quand vous acceptez mon aide et mon devis ,et que vous me payez par avance les recherches , vous payez pour des heures de travail ,des compétences,un savoir-faire,une expérience,pas pour des résultats.Car personne ne peut connaître à l’avance les résultats qui vont être obtenus , surtout quand il s’agit ,par exemple,de contacter des personnes en Espagne dont personne ne peut savoir s’ils vont ou non répondre favorablement aux demandes généalogiques de mes clients.

Le médecin comme le généalogiste familial professionnel sont tenus à une obligation légale de moyens ,pas de résultats.
Autrement dit,si vous acceptez mon devis,vous me paierez ,je travaillerai le nombre d’heures prévu par celui-ci ,et si les résultats ne sont pas au rendez-vous il n’y aura pas de remboursement possible ( partiel ou total ) de ma part.
Car ,je le rappelle,quand vous payez un généalogiste familial professionnel vous payez pour des heures de travail ,qui doivent être dûes quelques soient les résultats.Car les heures de travail ,elles ,sont quoi qu’il arrive intégralement effectuées ….et donc dûes.
 

Publié dans:pour l'Algérie française, pour l'Espagne et l'Amérique latine, pour la région Rhône-Alpes |on 18 février, 2011 |Commentaires fermés

Le certificat de nationalité française

Il s’agit du seul document qui prouve qu’un individu a la nationalité française.Ce document est souvent ce que recherchent mes clients ,descendants de musulmans de l’Algérie française , afin de prouver que ces derniers étaient français et ainsi revendiquer par filiation la nationalité.

Je ne suis pas descendant de musulmans d’Algérie française mais fils de pieds-noirs d’origine espagnole ,et j’ai dû en 1989 tout faire pour obtenir ce document dont j’ignorais jusqu’alors l’existence.
En effet,ma femme souhaitant devenir française par mariage,j’avais été dans l’obligation de prouver que j’étais français.Pas facile pour quelqu’un d’origine espagnole à 100  % et né à l’étranger.
Je me souviens ,comme si c’était hier,de la fonctionnaire me disant « vous vous appelez Garcia,ce n’est pas un nom français,il faut prouver que vous êtes français ».
Un parcours du combattant m’attendait,que certains de mes clients sont en train de vivre.
Si je me souviens bien,j’avais mis deux ans pour récupérer à droite,à gauche ,tous les documents prouvant que mes parents et moi étions français.
Alors que je devais faire mon service militaire la même année  (en 1989) ,alors que j’avais une carte d’électeur,une carte d’identité, j’apprenais qu’aucun de ces documents n’était la preuve que j’étais français.
J’ai donc cherché et trouvé les cartes d’identité française de mes parents et grands-parents , tous déjà décédés en 1989 , les états de service de mon père qui était militaire de carrière et avait toute sa vie fait la guerre pour la France,la carte d’ancien combattant d’un grand-père , les justificatifs des médailles et décorations de mon père et mes deux grands-pères,sans oublier les actes d’état civil et autre certificat de résidence.

Au bout du compte ,j’ai obtenu ce C.N.F. Je le garde précieusement ,au cas où mes enfants doivent prouver un jour qu’ils sont français .Ils pourront prouver qu’ils sont français car ils sont mes enfants et que mon C.N.F. affirme que j’ai fourni des documents qui prouvent que je suis français.Ils sont donc fils d’un français,donc français par filiation.

Publié dans:pour l'Algérie française |on 16 février, 2011 |Commentaires fermés

Un ancêtre bachagha

J’ai actuellement le plaisir de faire des recherches pour un client dont le grand-père fut nommé bachagha en Algérie française.

Mon client savait déjà pas mal de choses sur son ancêtre, transmises essentiellement oralement de père en fils .Mais il ne possédait presque aucune preuve de ce qu’il avançait,un inconvénient car il faut se méfier des légendes familiales.
J’ai pu mettre la main sur tout un dossier relatant les services rendus à la France par ce haut dignitaire arabe ,qui fut entre autres interprète,caïd,agha. Mieux encore : j’ai découvert que le père du bachagha fut le premier mufti de la ville d’où était originaire la famille.

Au final j’aurai récolté peu d’ informations généalogiques ,mais de nombreux renseignements historiques et familiaux très intéressants et selon mon client parfois tout à fait inattendus.

Publié dans:pour l'Algérie française |on 30 janvier, 2011 |Commentaires fermés
1...1415161718...38

Groupe Blanc |
ManueandCo |
Lilas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacquotte
| mellehachi
| Loic & Marie-Aude