Archive pour la catégorie 'MES REFLEXIONS GENEALOGIQUES ET HISTORIQUES'

Décoré de l’Ordre d’Isabelle la Catholique.

Un client m’avait demandé de retrouver le dossier d’un français ayant été décoré,dans les années 1820,de l’Ordre d’Isabelle la Catholique.Il m’avait confié cette recherche dans la mesure où j’avais par le passé déjà rédigé un article sur ce site,dans lequel je racontais mes recherches et trouvailles au sujet d’un français décoré du même ordre.
Le client cette fois m’a payé six heures de travail pour rechercher le dossier,ou tout autre document relatif à la décoration.
Ayant accès aux archives de l’ordre,j’étais optimiste puisque j’avais le nom,prénom,date et lieu de naissance.
Malheureusement,j’ai dû rédiger un rapport et indiquer que je n’avais pas trouvé le dossier.Pourtant,des documents attestaient que le français avait été décoré.
Quelques instants après l’envoi du rapport,par curiosité j’ai fait une dernière tentative avec d’autres orthographes du patronyme et ,Ô miracle ! j’ai trouvé le dossier.Quatorze magnifiques photos !Le patronyme français y était mal orthographié,et le prénom espagnolisé.
J’aurais pu garder l’information pour moi,dans la mesure où les heures du devis avaient été effectuées et le rapport envoyé.J’ai préféré annoncer la bonne nouvelle.

J’ai écrit cet article pour illustrer l’idée que la réussite en généalogie dépend de différents éléments:localisation des archives les plus pertinentes,compréhension parfaite de l’espagnol écrit,varier les orthographes quand on recherche un patronyme,connaissances historiques à avoir (dans ce cas,le décoré l’avait été en 1836 suite à son rôle dans la première guerre carliste).

Publié dans:pour l'Espagne et l'Amérique latine |on 12 octobre, 2019 |Commentaires fermés

Un acte notarié en très piteux état.

Je ne peux pas me plaindre que les archives notariales du département de l’Isère,où j’habite,ne soient pas en ligne sur le site des Archives départementales.En effet,si elles étaient en ligne (ce qui me semble impossible ,car il faudrait beaucoup de personnel et énormément de temps pour numériser des millions de folios),je n’aurais probablement presque aucun client et je ne pourrais pas gagner ma vie.
Mais ,je dois le reconnaître,j’ai été un peu triste en consultant un contrat de mariage de 1665,qui était tout simplement à deux doigts de se détruire entre mes mains:il était si vieux,si mal conservé,si flétri …que si je ne l’avais pas manipulé avec le plus grand soin il se serait réduit en poudre en quelques secondes.
Je le reconnais,à ce moment-là j’aurais préféré que l’acte soit numérisé (mais pas librement consultable en ligne !) et conservé à tout jamais ,pour ne pas avoir à le toucher.Car à chaque prochaine manipulation,si le lecteur n’est pas très précautionneux il pourra le détruire de manière irréversible.

Quoi qu’il en soit,ce petit article me permet de rappeler aux généalogistes amateurs que les archives notariales restent de loin les plus intéressantes et bavardes quand on remonte vraiment dans le temps.La minute d’un notaire n’est pas souvent facile à localiser,il faut de la méthode et souvent consulter préalablement une série que les amateurs ne consultent jamais.

Publié dans:pour la région Rhône-Alpes |on 26 septembre, 2019 |Commentaires fermés

Du testament mystique.

Il est rare que je trouve dans le répertoire d’un notaire un testament mystique.C’est ce que je viens de faire dans les archives départementales de l’Isère. Si le sujet vous intéresse,voici un lien vers un site où tout est vraiment très bien expliqué:

https://www.legalife.fr/guides-juridiques/comment-faire-un-testament-mystique/

Un détail important,si vous découvrez que votre ancêtre a signé un testament mystique:ce type de testament n’est pas un acte authentique et donc un acte notarié.Et pourtant,il vous faudra le chercher dans les archives notariales car le dit testament mystique doit être remis à un notaire,lequel en ignore le contenu jusqu’au décès et la succession.  

Publié dans:pour la région Rhône-Alpes |on 12 septembre, 2019 |Commentaires fermés

La généalogie est une affaire de PATIENCE.

C’est exprès que j’écris en capitales d’imprimerie le mot « patience » dans le titre..
J’ai reçu aujourd’hui,9 avril 2019,un acte de mariage que j’avais demandé à l’état civil de Barcelone le 6 décembre 2018.Faites le calcul ,cela fait quatre mois ! quatre mois à attendre un acte qui est finalement arrivé.Un peu tard certes,d’autant que mon client n’est pas du genre patient,mais il est arrivé.Un acte superbe,plein d’informations,une récompense pour beaucoup de patience.
Si vous êtes généalogiste pressé,rappelez-vous que tout vient à point à qui sait attendre.Et si vous êtes vraiment pressé,la généalogie n’est peut-être pas faite pour vous.

Recherche d’un père inconnu.

Je viens de finir des recherches pour un client ,qui était à la recherche de son père qu’il n’avait jamais connu.Au départ,j’avais un prénom,un nom et une date de naissance précise.Mais pas le lieu de naissance précis en Espagne.J’avais peu de chance de retrouver la trace d’un père encore vivant,car il aurait aujourd’hui environ 100 ans.Pas impossible,certes,mais peu probable.
J’avoue être particulièrement content (et même fier,je n’ai pas peur de le dire) des résultats,puisque j’ai retrouvé le lieu de naissance précis,la confirmation de la date de naissance,les dates et lieu de décès,le lieu d’incinération et d’inhumation.Et des informations comme quoi il était marié,et même son adresse précise à sa mort.
Un travail de fourmi,très méthodique,et la consultation de sites la plupart du temps inconnus des amateurs à la recherche de leurs ancêtres espagnols.

J’ai écrit ces quelques lignes simplement pour affirmer que les recherches à priori les plus difficiles peuvent donner de très bons résultats,mais il faut au départ une très bonne méthode et bien entendu une réflexion irréprochable. Les archives ,même en ligne sur Internet,seules ne suffisent pas.

 

 

12345...39

Groupe Blanc |
ManueandCo |
Lilas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacquotte
| mellehachi
| Loic & Marie-Aude