Archive pour mai, 2018

Recherches généalogiques impossibles ?

Un client espagnol m’avait demandé de faire des recherche généalogiques concernant ses ancêtres originaires de Montejaque (Málaga).
Montejaque est une petite localité andalouse,et j’ai rapidement découvert que l’état civil et les archives catholiques du lieu et antérieures à 1937 ont disparu à tout jamais.
Après vérification,il est apparu que la Guerre civile espagnole 36/39 en est la cause.

Les recherches étaient ,il faut bien le reconnaître,compromises puisque l’état civil et les archives catholiques restent des sources archivistiques incontournables .Sans elles,les progrès étaient à priori très difficiles .Très difficiles ?oui,mais pas impossibles ! dans beaucoup de forums généalogiques,les amateurs laissent souvent des messages désespérants disant que ,sans les archives catholiques ou d’état civil,tout est fichu.
J’ai travaillé quelques heures et ,concernant Montejaque,j’ai découvert quelques archives très intéressantes qui ont apporté de précieuses informations .

D’autre part,j’ai toujours gardé à l’esprit qu’ un ancêtre né à Montejaque pouvait très bien avoir des parents et aïeux originaires d’autres localités,lesquelles ont très bien pu au fil du temps et malgré les guerres (ou autres événements) conserver leurs archives catholiques.

Conclusion:en généalogie,il est rare de ne pas pouvoir progresser.Montejaque en est un exemple,et il y en a beaucoup d’autres.Quand l’amateur n’y arrive plus,le généalogiste professionnel peut très bien être la solution.
 

Ancêtres gitans espagnols.

Je viens de finir des recherches  pour un client dont les ancêtres sont gitans espagnols.
N’ayant pas accès aux archives catholiques depuis mon domicile,j’ai demandé à ma collaboratrice andalouse et historienne de les consulter pour nous sur place.
Comme je suis le généalogiste professionnel,et qu’elle ne l’est pas,je lui ai indiqué les actes à rechercher et les démarches à entreprendre……..et elle s’est une fois de plus très bien débrouillée .Elle est allée à deux endroits pour consulter les registres,dans l’un elle a eu le droit de prendre des photos et dans l’autre non.Le premier endroit était un diocèse,le deuxième la paroisse.
Il se trouve qu’elle est une amie de l’archiviste de la paroisse,elle a donc été accueillie les bras ouverts et a pu librement travailler.
Les recherches ont été faciles car les actes souhaités figuraient bien dans les registres,étaient aisément déchiffrables et mon client a ainsi pu découvrir de nombreux ancêtres,tous gitans et tous nés en des lieux différents car ils étaient itinérants.

Si mon  client avait dû se rendre en Andalousie  pour consulter les archives,cela lui aurait coûté probablement assez cher (avion ou voiture ou train, repas,nuit à l’hôtel etc).Grâce à notre aide,il a obtenu beaucoup de résultats,des photos,le tout pour un devis « bon marché ».
Cela faisait des années et des années qu’il était bloqué dans ses recherches,n’avait aucun réponse à ses demandes ,le voici maintenant heureux.
Il était bloqué,je peux le dire maintenant,car comme beaucoup d’amateurs il n’avait pas contacté les bons interlocuteurs.

Publié dans:pour l'Espagne et l'Amérique latine |on 18 mai, 2018 |Commentaires fermés

Groupe Blanc |
ManueandCo |
Lilas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacquotte
| mellehachi
| Loic & Marie-Aude