Archive pour janvier, 2017

Quand les recherches généalogiques deviennent un calvaire.

Faisant des recherches pour un client ,j’ai dû appeler une paroisse de l’île de Mallorca afin de demander un acte de baptême.
Le curé n’était pas là,mais je suis tombé sur le bedeau.Très vite je me suis rendu compte qu’il était bègue,ce qui d’emblée a compliqué ma démarche.La communication devenant casiment impossible,j’ai demandé au monsieur s’il pouvait avertir le curé que j’avais appelé et que je souhaitais l’acte de baptême d’une personne.En précisant que je rappellerais à une autre heure,à laquelle selon lui le curé serait présent.Il a répondu favorablement à ma demande,et pour anticiper mon futur rappel je lui ai demandé de noter les informations concernant le baptisé,à savoir nom,prénom et date de naissance.Cela n’allait pas se faire sans difficultées,car le monsieur m’a dit qu’il n’avait pas appris à lire et écrire couramment ,mais qu’il ferait de son mieux pour noter les renseignements.Au moment où je lui ai dit que je parlerais très doucement et de manière très articulée pour qu’il puisse les transcrire ,je me suis lancé et lui ai dit : « j’épelle » ( en espagnol : « deletreo ».)Ayant dit « deletreo »,il a commencé à noter lentement : »d,e,l,e  etc ».J’ai alors expliqué que le nom de famille du baptisé n’était pas « deletreo »,mais que je voulais épeler son nom.Le monsieur ne comprenant pas cette explication,j’ai alors constaté que j’étais en nage et que ma patience avait atteint ses limites.J’ai alors dit à ce brave monsieur (brave ,car il voulait vraiment m’aider) que je rappelerais dans la soirée,et que j’allais raccrocher.

Ayant pu parler au curé,j’ai par la suite obtenu l’acte que je souhaitais.Ce petit récit n’a qu’un but: celui de prouver (si besoin) que quand les recherches généalogiques deviennnent très difficiles et peut-être désespérées,il faut toujours persévérer.

Groupe Blanc |
ManueandCo |
Lilas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacquotte
| mellehachi
| Loic & Marie-Aude