Archive pour mars, 2015

L’Espagne,une terre d’immigration ?

En posant cette question,je ne fais pas allusion à l’Espagne d’aujourd’hui,qui depuis deux décennies environ est devenue une terre d’immigration ,notamment pour les Latino-Américains fuyant la misère de leurs pays et espérant trouver une meilleure vie .
Je veux parler de l’Espagne des siècles passés.Un pays qui longtemps a connu la pauvreté,les maladies,à tel point que des centaines de milliers d’espagnols (parmi eux ,mes ancêtres) allèrent tenter leur chance en Algérie française.Un pays qui a longtemps eu la réputation d’être une terre d’émigration.

Des recherches que m’avait confiées mon client m’ont permis de découvrir que son ancêtre,né en 1779 dans un minuscule village du Cantal (au milieu de la France), vivait en 1808 dans un autre petit village minuscule espagnol et marié à une espagnole originaire du coin.
D’après la légende familiale de mon client,cet ancêtre avait fui la Révolution française de 1789. Etant né en 1779,la légende s’est effondrée,mais peut-être était-ce le père de cet ancêtre qui avait fui la France avec sa famille.Mais je n’ai pas retrouvé ce père en Espagne ,j’ai même découvert qu’il avait vécu toute sa vie en France.
Peu importe .Ce que je veux dire ,c’est que l’Espagne elle aussi a accueilli par le passé des immigrés ,dont beaucoup de français. Notamment pendant l’Empire napolénien,époque à laquelle les ennemis de Napoléon Bonaparte fuyaient la France et allaient se réfugier en Espagne,allant même parfois combattre les troupes napoléoniennes (donc celles de la mère patrie) qui,entre 1808 et 1813  ,occupèrent l’Espagne.

Tout ça est passionnant,non ?

Recherches généalogiques et persévérance.

Une cliente m’avait confié des recherches généalogiques en Espagne compliquées,que j’avais accepté avec plaisir d’entreprendre car plus c’est compliqué plus ça ressemble à un défi ……et j’adore les défis.
Mais là,franchement ,j’en ai bavé ! en effet,il s’agissait de retrouver la trace de ses ancêtres originaires de Fuente Alamo (région de Murcia).La cliente savait que peu d’archives de cette localité ont été conservées,d’où son hésitation au départ à me confier des recherches et la difficulté de ces dernières.Il m’a fallu chercher et chercher encore,pour finalement retrouver la trace des ancêtres dans deux autres localités proches de Fuente Alamo.Rien,à priori,ne me permettait de penser que je ferais des découvertes dans les archives de ces deux localités,et pourtant …
Il m’a fallu beaucoup réfléchir,explorer les différentes sortes d’archives que l’on trouve en Espagne, contacter les archivistes.

J’ai écrit ce petit message pour vous informer,chers généalogistes,que ce n’est pas parce que la localité d’origine de vos ancêtres n’a plus d’archives qu’il faut baisser les bras et tout abandonner.On lit trop souvent,notamment sur les forums généalogiques , les messages de généalogistes amateurs désemparés préférant tout abandonner …..et l’on trouve rarement dans ce cas un message encourageant vous invitant à persévérer.

Groupe Blanc |
ManueandCo |
Lilas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacquotte
| mellehachi
| Loic & Marie-Aude