Généalogie : quand les archives en ligne ne suffisent pas.

Ce matin,aux archives départementales de l’Isère (qui se trouvent à Grenoble),la salle de lecture était très fréquentée.Nous étions deux généalogistes professionnels ,et toutes les autres personnes étaient des amateurs. Pourquoi donc se trouvaient-elles là puisque les archives catholiques et d’état civil iséroises sont en ligne,sur le site des archives départementales,et que la plupart des amateurs pensent que les archives en ligne sont suffisantes pour faire de la généalogie ?
Si j’en juge aux archives que consultaient les gens,il s’agissait de documents absolument pas en ligne ,qui ne le seront pas de sitôt et peut-être jamais,et qui en tout cas  permettent de pratiquer une généalogie « trois étoiles » et obtenir des informations sur les ancêtres que l’on ne peut pas obtenir en consultant les archives en ligne.
Félicitations à ces amateurs qui  ,afin de surmonter les difficultés généalogiques qu’ils rencontrent ou qui s’intéressent à un sujet précis relatif à leurs ancêtres ( mode de vie ,vie sociale,vie politique etc),n’hésitent pas à se déplacer  et payer deux ou trois euros de stationnement (autour des archives,presque tout est payant maintenant ) pour deux ou trois heures de recherches forcément enrichissantes et passionnantes . 

Publié dans : pour la région Rhône-Alpes |le 24 mai, 2013 |Commentaires fermés

Commentaires et pings sont desactivés.

Commentaires desactivés.

Groupe Blanc |
ManueandCo |
Lilas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacquotte
| mellehachi
| Loic & Marie-Aude