Une solution,peut-être :les actes notariés.

J’ai récemment fait des recherches pour un client dont les ancêtres espagnols étaient d’un village du sud de l’Espagne.
Le curé de la paroisse n’autorisant personne à faire des investigations dans les registres catholiques, et toutes les autres archives susceptibles d’être intéressantes ayant brûlé pendant la guerre civile espagnole,j’ai proposé à mon client de tenter notre chance dans les archives notariales.

Le client n’était pas du tout emballé au départ,car il jugeait que nos chances d’obtenir des résultats étaient minces.J’étais personnellement convaincu du contraire,aussi m’a-t-il fait finalement confiance.
J’ai demandé à ma collaboratrice espagnole de faire des recherches dans les actes notariés , ce qui a été avantageux pour mon client puisqu’elle habite à quelques kilomètres des archives .Pas de frais de déplacement,si j’avais fait le voyage il aurait dû payer quelques centaines d’euros (péages,essence ,temps de conduite et nuit à l’hôtel).
Mais surtout,les recherches ont abouti puisque la soeur de l’ancêtre de mon client avait vendu en 1875,avant de quitter l’Espagne pour l’Algérie française,la maison familiale.C’est l’acte de vente qui a été trouvé,lequel renferme quelques précieuses informations généalogiques tant espérées par mon client ,entre autres l’identité des parents de l’ancêtre de mon client,l’adresse ou vivait la famille et quelques liens familiaux entre personnes jusqu’alors inconnues (cousins ,belles familles etc).

En résumé,une prestation professionnelle de qualité ,justifiée ,et qui bien que risquée a donné des résultats.

Publié dans : pour l'Espagne et l'Amérique latine |le 27 juillet, 2011 |Commentaires fermés

Commentaires et pings sont desactivés.

Commentaires desactivés.

Groupe Blanc |
ManueandCo |
Lilas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacquotte
| mellehachi
| Loic & Marie-Aude