Curé,marié ,un enfant !!

Et oui,vous ne rêvez pas ,je suis tombé sur un dossier en noblesse espagnol au nom du fils d’un certain Gabriel de la Puente.Ce dernier était curé.

Tout d’abord,difficile de le croire et pourtant la personne se déclare fils du curé d’Arredondo,village du nord de l’Espagne,en Cantabrie.
Le fils a demandé devant les tribunaux que soit reconnue sa noblesse,et pour cela il a dû la prouver par filiation et mentionner ses parents et grands-parents hidalgos.La demande ,faite une première fois en 1775,n’a pas été acceptée.Le motif n’est pas précisé,mais on peut s’étonner que le fils d’un curé,lequel normalement ne devrait pas pouvoir se marier et avoir d’enfant,fasse une demande pour être reconnu noble de sang.
La justice de l’époque devait être particulière puisqu’une deuxième demande de l’intéressé,en 1795,fut acceptée.

Le dossier contient d’autres détails troublants : le fils a été reconnu par son curé de père en 1773,ce qui semble peu probable car d’après les informations du dossier le curé avait en 1773 quatre-vingt douze ans.N’est-ce pas tardif pour reconnaître son enfant ? et quelle morale devait avoir ce curé pour attendre si longtemps ? les renseignements sont probablement tous inexacts.
Autre information impossible : le curé était marié à une certaine Manuela García Diego.Impossible d’imaginer le mariage à l’église d’un curé,puisque cela n’était pas possible et d’autre part la date du mariage n’est pas indiquée.Comment le curé pouvait-il ne pas connaître sa propre date de mariage alors qu’il était habitué à célébrer des mariages ,qu’il avait accès personnellement et tout le temps aux registres et qu’il pouvait sans problème,en cas d’oubli,y chercher la date de son mariage à Arredondo (car s’il s’était marié,on peut penser que ce fut à Arredondo) ? 
Autre invraissemblance : comment un tribunal de l’époque, alors qu’il était exigé que le déclarant apporte les preuves de sa noblesse,a-t-il pu reconnaître noble un fils de curé ( alors qu’un curé ne peut avoir d’enfant ) et qui plus est signaler une telle situation familiale dans sa décision écrite ?

En résumé , toujours bien vérifier les informations généalogiques contenues dans un document,même très officiel et digne de foi comme le sont en général les dossiers en noblesse.

Publié dans : pour l'Espagne et l'Amérique latine |le 16 mai, 2011 |Commentaires fermés

Commentaires et pings sont desactivés.

Commentaires desactivés.

Groupe Blanc |
ManueandCo |
Lilas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacquotte
| mellehachi
| Loic & Marie-Aude