L’indignité successorale

Etant plongé dans des archives notariales espagnoles du dix-huitième siècle,j’ai dû transcrire pour un client un acte de 1723 dont le thème est l’indignité successorale.

Une petite précision : une personne est exclue de la succession dont elle devrait hériter.Je suis très rarement tombé sur ce genre d’acte notarié,et pour les archives espagnoles c’était la première fois.
Je ne sais pas si le notaire avait naturellement une vilaine écriture ou s’il eut une crise de foie le jour de la rédaction du contrat ,mais malgré ma solide formation universitaire en paléographie je dois le reconnaître j’ai eu quelques difficultées dans la transcription.
Mais j’y suis arrivé ,au grand bonheur du client et surtout grâce à la très grande netteté de la photo numérique.

Pour conclure,je voudrais rappeler que les recherches généalogiques en Espagne ne se limitent pas aux sempiternels actes d’tat civil et de catholicité,mais qu’il existe bien d’autres archives intéressantes souvent totalement ignorées du grand public amateur ,entre autres les actes notariés.Les généalogistes qui font des recherches en France souvent savant que les archives notariales existent et peuvent les aider,mais ceux qui ont des ancêtres espagnols oublient trop souvent ( ou ne le savent pas) que les archives notariales espagnoles existent elles aussi et peuvent être elles aussi d’une grande utilité.

Publié dans : pour l'Espagne et l'Amérique latine, pour la région Rhône-Alpes |le 25 janvier, 2011 |Commentaires fermés

Commentaires et pings sont desactivés.

Commentaires desactivés.

Groupe Blanc |
ManueandCo |
Lilas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacquotte
| mellehachi
| Loic & Marie-Aude