Archive pour janvier, 2011

Un ancêtre bachagha

J’ai actuellement le plaisir de faire des recherches pour un client dont le grand-père fut nommé bachagha en Algérie française.

Mon client savait déjà pas mal de choses sur son ancêtre, transmises essentiellement oralement de père en fils .Mais il ne possédait presque aucune preuve de ce qu’il avançait,un inconvénient car il faut se méfier des légendes familiales.
J’ai pu mettre la main sur tout un dossier relatant les services rendus à la France par ce haut dignitaire arabe ,qui fut entre autres interprète,caïd,agha. Mieux encore : j’ai découvert que le père du bachagha fut le premier mufti de la ville d’où était originaire la famille.

Au final j’aurai récolté peu d’ informations généalogiques ,mais de nombreux renseignements historiques et familiaux très intéressants et selon mon client parfois tout à fait inattendus.

Publié dans:pour l'Algérie française |on 30 janvier, 2011 |Commentaires fermés

Un ancêtre lieutenant de louveterie

Votre ancêtre était-il lieutenant de louveterie ?certes ,il y a bien peu de chances qu’il l’ait été ,même s’il y en avait plus aux 19ème et 20 ème siècles que de nos jours. En 1843 par exemple,en Isère,ils étaient quatre.

Toutefois,si votre ancêtre fut nommé par le préfet pour combattre les animaux nuisibles ,sachez que les archives existent : aux Archives départementales de l’Isère j’ai trouvé des dossiers de candidatures ,avec parfois un acte  d’état civil fourni par le candidat accompagné d’une photo d’identité,  mais aussi des nominations par le préfet , des descriptions du matériel des lieutenants (chiens et outils).

Publié dans:pour la région Rhône-Alpes |on 29 janvier, 2011 |Commentaires fermés

Ours et animaux nuisibles en Isère

Faisant des recherches concernant un lieutenant de louveterie isérois au 19 ème siècle ,j’en ai profité pour feuilleter les archives relatives aux animaux considérés nuisibles à  l’époque par  les populations et les louvetiers .Outre les loups, sangliers et autres blaireaux ,il y avait bien entendu les ours.

Y avait-il beaucoup d’ours en Isère au début du 19  ème ? plus qu’aujourd’hui ,en tout cas,puisqu’il n’y en a plus et que j’ai découvert un dénombrement des animaux nuisibles ,rédigé par le préfet de l’Isère et envoyé au ministère de l’agriculture, pris ou tués : deux ours en 1831,quatre en 1832,trois en 1838,zéro en 1841 et un en 1842. A noter que des primes étaient accordées après capture ou mise à mort , et que le nombre de loups, louves et louveteaux tués ou capturés était assez impressionnant.

Publié dans:pour la région Rhône-Alpes |on 28 janvier, 2011 |Commentaires fermés

L’indignité successorale

Etant plongé dans des archives notariales espagnoles du dix-huitième siècle,j’ai dû transcrire pour un client un acte de 1723 dont le thème est l’indignité successorale.

Une petite précision : une personne est exclue de la succession dont elle devrait hériter.Je suis très rarement tombé sur ce genre d’acte notarié,et pour les archives espagnoles c’était la première fois.
Je ne sais pas si le notaire avait naturellement une vilaine écriture ou s’il eut une crise de foie le jour de la rédaction du contrat ,mais malgré ma solide formation universitaire en paléographie je dois le reconnaître j’ai eu quelques difficultées dans la transcription.
Mais j’y suis arrivé ,au grand bonheur du client et surtout grâce à la très grande netteté de la photo numérique.

Pour conclure,je voudrais rappeler que les recherches généalogiques en Espagne ne se limitent pas aux sempiternels actes d’tat civil et de catholicité,mais qu’il existe bien d’autres archives intéressantes souvent totalement ignorées du grand public amateur ,entre autres les actes notariés.Les généalogistes qui font des recherches en France souvent savant que les archives notariales existent et peuvent les aider,mais ceux qui ont des ancêtres espagnols oublient trop souvent ( ou ne le savent pas) que les archives notariales espagnoles existent elles aussi et peuvent être elles aussi d’une grande utilité.

Publié dans:pour l'Espagne et l'Amérique latine, pour la région Rhône-Alpes |on 25 janvier, 2011 |Commentaires fermés

Quand il est question d’avocats dans un acte de baptême

Faisant des recherches pour un client dans les registres catholiques de Arredondo ,petit village de Cantabrie,je suis tombé sur un acte de baptême où il est question d’avocats.

Cela fait plus de deux ans que je consulte les dits registres ,j’ai lu des centaines d’actes et je n’avais jamais rencontré auparavant une telle référence .
Dans cet acte de 1675,le curé dit 
donner comme avocats à la baptisée Saint Joachim et Sainte Anne ( parents de la Vierge Marie ) .De quoi s’agit-il ? et bien il faut rappeler que dans la religion catholique un saint est un  protecteur,un guide,un consolateur ,un avocat que l’on invoque si besoin.Pourquoi cette décision du curé ? à la demande des parents ? le document n’apporte pas la réponse.

Publié dans:pour l'Algérie française, pour l'Espagne et l'Amérique latine, pour la région Rhône-Alpes |on 21 janvier, 2011 |Commentaires fermés

Groupe Blanc |
ManueandCo |
Lilas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacquotte
| mellehachi
| Loic & Marie-Aude