Archive pour novembre, 2009

Les recherches en Catalogne espagnole

Les recherches généalogiques qui concernent la Catalogne sont particulières,c’est en tout cas ce que je constate de plus en plus,bien plus maintenant qu’il y a cinq ou dix ans.

Le problème est celui de la langue catalane,qu’à priori nul n’est censé connaître s’il veut faire des recherches généalogiques dans cette région:en effet,même si l’Espagne reconnaît plusieurs langues régionales ,qui sont plus ou moins parlées dans les régions concernées,l’espagnol reste la langue officielle du royaume.
Si je fais des recherches en pays basque, je sais que je n’ai pas besoin de comprendre le basque et que les sites consultés sur Internet me proposeront toujours une version espagnole ,toujours.
Si je fais des recherches en Galice,je sais que si je trouve un site internet  concernant cette région je pourrai le lire en espagnol, et peut-être en galicien si la version galicienne existe.
Pour les recherches en Catalogne,c’est plus compliqué :en faisant des recherches dans cette région,plus d’une fois je suis tombé sur des sites officiels d’institutions publiques (mairies etc ) ,ou privées (diocèses etc) ,ne proposant que la consultation en catalan,la version espagnole n’existant même pas.
Cela dit,je tiens à préciser qu’en leur parlant au téléphone,ou en échangeant avec eux à l’écrit des mails ou courriers postaux,mes interlocuteurs catalans m’ont toujours jusqu’à présent renseigné ou aidé ,et presque toujours ( à une seule exception) répondu en espagnol.

En conclusion, si vous me demandez de faire des recherches en Catalogne ,je devrai prendre en compte ce « problème » au moment de préparer mon devis et envisager peut-être plus de travail que pour toute autre région espagnole.

Publié dans:pour l'Espagne et l'Amérique latine |on 29 novembre, 2009 |Commentaires fermés

De la différence entre transcription et traduction

Parfois les recherches de mes clients me plongent dans des époques où la façon d’écrire est parfois éloignée,voir très éloignée,de la façon d’écrire d’aujourd’hui.
Certains textes peuvent être ainsi totalement incompréhensibles pour le lecteur moderne, l’aide d’un spécialiste s’avère dans ce cas indispensable.
En quoi va consister cette aide ? à transcrire dans un premier temps le texte,à le déchiffrer à la virgule près sans le transformer aucunement.Transcrire ce texte peut être une tâche très ardue si son auteur n’a pas soigné son écriture,si la langue employée est très ancienne,et surtout s’il a employé beaucoup d’abréviations (à certaines époques, le papier étant rare et cher,souvent on écrivait avec des abréviations afin de gagner de l’espace ).

Une fois ce travail de transcription terminé,s’impose la phase qui intéresse en général le client,à savoir la traduction du document en langue moderne (en français et espagnol,voici les traductions que je vous propose),afin qu’il puisse comprendre ce qui est écrit.Je me permets de vous signaler que j’ai rédigé en 1989 un mémoire de maîtrise universitaire,entièrement consacré à la paléographie puisque j’ai dû transcrire des textes espagnols originaux du début du 17 ème siècle et dont le thème était celui des relations entre l’Espagne et la république de Venise de 1617 à 1618.

Publié dans:pour l'Algérie française, pour l'Espagne et l'Amérique latine, pour la région Rhône-Alpes |on 22 novembre, 2009 |Commentaires fermés

Un ancêtre abandonné et né de parents inconnus

Je viens de finir des recherches que m’avait confiées un monsieur très âgé.Le père de mon client était né en Espagne, abandonné et de parents inconnus.
Souhaitant connaître la vérité,il m’a contacté et j’ai bien entendu accepté de l’aider même si les résultats ne sont pas toujours au rendez-vous quand on fait ce type de recherches.D’autant que dans le cas présent ce n’était pas un mais deux parents inconnus !

Les renseignements que j’avais au départ étaient les nom et prénom du bébé,ses date et lieux de naissance ,et sa date de baptême à l’hospice des enfants trouvés.
Etant tenu au secret professionnel et ne souhaitant pas révéler ma méthode de travail ,je ne vous en dirai pas plus que ceci:ne croyez pas qu’il est impossible d’avoir des résultats concernant un enfant abandonné à la naissance,et de parents inconnus.Ne croyez pas que payer un généalogiste professionnel ne servira à rien et que vous  gaspillerez probablement votre argent. 
Je suis arrivé à localiser le dossier de l’enfant abandonné, dans lequel se trouvaient beaucoup de renseignements:identité de la mère, conditions de l’accueil de l’enfant à l’hospice,description de ses vêtements à son arrivée,les conditions de son départ avec sa nourrice pour l’Algérie française,identité de la nourrice et renseignements la concernant.
Le plus incroyable est que j’ai obtenu par mail les photos numériques du dossier original,le jour suivant ma demande !Alors que mon client n’avait eu jusqu’à présent que des certificats,ne révélant presqu’ aucun des renseignements glanés et qu’il avait tant souhaités toute sa vie.

Si donc vous avez besoin d’aide concernant un enfant abandonné et né de parents inconnus, je suis à votre disposition.
 

 

Publié dans:pour l'Algérie française, pour l'Espagne et l'Amérique latine, pour la région Rhône-Alpes |on 7 novembre, 2009 |Commentaires fermés

Groupe Blanc |
ManueandCo |
Lilas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacquotte
| mellehachi
| Loic & Marie-Aude