Archive pour octobre, 2009

Les dispenses papales

Au cours de mes recherches ,en consultant les registres des 18 et 19 èmes siècles des mariages catholiques dans un petit village espagnol répondant au joli nom de Arredondo (en Cantabrie), j’ai lu de nombreuses références à des dispenses papales: dans ce petit village,beaucoup de gens d’une même famille se mariaient entre eux et ,ayant un degré de consanguinité ( quatrième,en général) ,devaient donc demander au pape l’autorisation de se marier .
Cette autorisation est appelée dispense papale.

Si lors de vos recherches vous tombez sur une référence à une telle dispense ,je vous suggère de ne pas ignorer l’information,car il y a possibilité d’obtenir la photocopie de cette dispense, bien entendu écrite en latin,laquelle pourra (mais pas forcément )vous donner bien des informations généalogiques sur vos ancêtres.
Je pourrai rechercher (ou faire rechercher ) la dispense et vous la traduire en français.
Détail  important: les renseignements que vous devez fournir pour la recherche de la dispense sont la date exacte (jour,mois et année) de la dispense (ou mieux encore de la demande de dispense ), le diocèse auquel appartient la paroisse et l’identité complète des mariés.

Toutefois,il faut préciser qu’il est rare de retrouver une  dispense papale ,à cause des évènements napoléoniens du début du 19 ème siècle qui ont eu pour conséquence la dispersion des archives pontificales. 

Publié dans:pour l'Algérie française, pour l'Espagne et l'Amérique latine, pour la région Rhône-Alpes |on 22 octobre, 2009 |Commentaires fermés

Le généalogiste familial et ses obligations

Depuis que je suis généalogiste professionnel,quelques personnes m’ont contacté et finalement n’ont pas souhaité que je les aide,car je ne pouvais pas leur promettre de résultats.Ont-elles eu raison ?

Et bien non,et je vais vous expliquer pourquoi :le généalogiste familial est comme le médecin,par exemple.Il est tenu à une obligation légale de moyens et non de résultats.
Le médecin est obligé de vous soigner (obligation de moyens ),en aucun cas de vous guérir (obligations de résultats).
Pour le généalogiste familial professionnel ,c’est pareil:il est obligé de  tout faire pour obtenir les résultats que vous souhaitez,c’est l’obligation de moyens.En aucun cas il n’a l’obligation d’avoir des  résultats,ce qui est d’ailleurs tout à fait normal:en effet ,comment le généalogiste  pourrait-il garantir des résultats si par exemple il découvre au fil des recherches des lacunes dans les archives relatives à votre demande? comment  pourrais-je,étant spécialiste entre autres de l’Espagne,vous garantir de vous adresser l’acte de baptême de votre arrière-grand-mère née en Espagne si le curé à qui je m’adresse ne répond pas à ma demande ?

Si donc vous pensez qu’un généalogiste professionnel doit  garantir des résultats,vous vous trompez.
En payant un généalogiste,vous payez des investigations,un savoir-faire,une expérience, du travail sérieux,mais certainement pas pour des résultats obligatoires.
Ceci dit,quand le généalogiste professionnel n’obtient pas les résultats exacts que vous souhaitez,il fait en sorte de ne pas rentrer bredouille et fait tout pour récupérer des informations en rapport plus ou moins avec votre demande. 

Publié dans:pour l'Algérie française, pour l'Espagne et l'Amérique latine, pour la région Rhône-Alpes |on 16 octobre, 2009 |Commentaires fermés

Groupe Blanc |
ManueandCo |
Lilas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacquotte
| mellehachi
| Loic & Marie-Aude