Mes interlocuteurs en Espagne et en Algérie

Généalogistes professionnels,historiens/ennes,directeurs/trices d’archives départementales,responsables d’archives municipales, responsables d’archives diocésaines,curés,ambassades et consulats etc
Voici le genre de personnes et d’institutions que j’ai eu à contacter en Espagne depuis que je suis professionnel,et qui m’ont aidé (pour la plupart ) dans les recherches que m’avaient confiées mes clients.

Certes,on n’est jamais mieux servi que par soi-même,et l’idéal est d’aller sur place en Espagne pour faire les recherches.
Mais pourquoi proposer à un client potentiel un devis astronomique (voyages ,repas et frais d’hôtel inclus) alors qu’il y a la possibilité d’être aidé sur place ?
Et si j’étais spécialiste des recherches en Australie,ou en Chine,vous proposerais-je de m’y rendre afin de vous aider?
Sous prétexte que je suis professionnel,serait-il normal que je vous dise que ma présence sur place est indispensable ?
Je pense que le professionnel que je suis doit tout faire pour aider la personne qui le contacte,mais que je dois aussi tout faire pour trouver sur place des interlocuteurs susceptibles de m’aider.
Sinon,je réserverais mes services uniquement aux gens fortunés qui pourraient me payer tous les frais suscités (au passage,  j’habite tout de même à 450 km de la frontière ! ), et cela je le refuse.
J’ai décidé d’aider tout le monde,et pas seulement ceux qui en un devis et à eux seuls pourraient me payer l’équivalent de ce que je gagnais en un mois quand j’étais professeur d’espagnol.

Si je n’arrive pas seul à rendre service à mon client et si je ne trouve pas d’interlocuteur sur place pour m’aider,et bien peut-être alors envisagerai -je un jour,si on me le demande et si je suis certain d’avoir l’autorisation des autorités pour y faire les recherches,d’aller en Espagne .
Mais cela sera sûrement avec le regret de devoir en arriver là.

Quant à l’Algérie,mes interlocuteurs sur place sont essentiellement des responsables d’archives,des présidents d’APC (de mairies), des walis responsables de wilayas,les diocèses,les ambassades et consulats.
Aller en Algérie pour faire des recherches ? pour les mêmes motifs évoqués ci-dessus, et quelques autres,je ne m’y rendrai pas non plus pour l’instant.

Publié dans : pour l'Algérie française, pour l'Espagne et l'Amérique latine |le 29 août, 2009 |Commentaires fermés

Commentaires et pings sont desactivés.

Commentaires desactivés.

Groupe Blanc |
ManueandCo |
Lilas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacquotte
| mellehachi
| Loic & Marie-Aude