Archive pour janvier, 2009

Un ancêtre colporteur

Si vous découvrez qu’un ancêtre ou membre de votre famille était colporteur ou nomade ,il est tout à fait possible d’en trouver la trace aux archives départementales.

Aux archives départementales de l’Isère,j’ai par exemple trouvé le dossier assez détaillé datant de 1914 d’un certain Jules Dollet,né à Marseille en 1856:sont indiqués les dates et lieu de naissance,l’identité des parents,l’année de son service militaire,sa description physique détaillée .
Il y avait aussi les empreintes digitales de ses dix doigts,et deux superbes photos de l’individu :l’une de face et l’autre de profil, des photos en noir et blanc de ce visage si marqué par la dureté de l’époque.

                                       

                                                                    
 

                    

                                                                               

Publié dans:pour la région Rhône-Alpes |on 30 janvier, 2009 |Commentaires fermés

La nationalité française des musulmans d’Algérie française.

De plus en plus de personnes me contactent pour que je fasse des recherches afin de trouver le décret ou le jugement de naturalisation française  d’un ancêtre musulman ayant vécu en Algérie française.
Je voudrais rappeler qu’à partir de 1865 les musulmans d’Algérie française étaient français , et que peu d’entre eux finalement furent naturalisés .
Un constat: la plupart de ceux qui me contactent ne connaissent pas suffisamment ce sujet de la nationalité et la naturalisation française des musulmans d’Algérie française.
Une cliente m’avait par exemple procuré la photo de la carte d’identité française de sa grand-mère musulmane,pensant que ce document était forcément la preuve que son aïeule avait été naturalisée,ce qui n’est pas vrai.

La question n’est pas simple, d’autant que la législation a plusieurs fois changé et évolué pendant la colonisation.
Si vous pensez ou êtes certain que votre ancêtre a été naturalisé français en Algérie française,par décret ou jugement, je suis à votre disposition pour rechercher des renseignements sur sa naturalisation et vous expliquer la loi.
A noter que les investigations pourront ne pas être faciles,c’est ce que je vous explique dans un article que j’ai écrit précédemment et relatif aux recherches généalogiques concernant les musulmans d’Algérie française .

Publié dans:pour l'Algérie française |on 4 janvier, 2009 |Commentaires fermés

Musulmans de l’Algérie française et recherches généalogiques

Si vous êtes musulman/e né en Algérie française,ou descendant de musulman né en Algérie française,peut-être souhaiterez-vous  faire ou faire faire des recherches généalogiques en France concernant vos ancêtres. Il y a en effet ici beaucoup de sources ( état civil,sources historiques etc),dans lesquelles il peut très bien se trouver des renseignements sur votre famille :si par exemple vous êtes certain que votre ancêtre a été naturalisé français par décret, il est tout à fait possible d’obtenir son dossier de naturalisation. Si votre grand-père était caïd ,notable,membre de l’administration française etc un dossier le concernant se trouve peut-être dans les archives .

Cependant, si vous me demandez de faire des recherches généalogiques sur vous ou vos ancêtres ,je dois vous prévenir que cela peut être très difficile à cause de la transcription en français des noms arabes ,et parfois les personnes qui me contactent ne  savent pas me dire précisément quel était le nom de leur ancêtre.
Si quelqu’un me dit par exemple et m’écrit que son arrière-grand-père s’appelait  Mohamed
Abd Esselem Ben Ayed ,quel était son nom ?Abd Esselem ,ou Ben Ayed,ou les deux ?
D’autre part ,l’administration française de l’époque a peut-être transcrit le nom indiqué comme ça : Abd Essalem Ben Hayed ,en changeant l’orthographe.
Je devrai donc chercher à différents noms possibles,et à différentes graphies possibles pour chaque nom possible.
En outre,le nom arabe a longtemps comporté un surnom,l’indication de la paternité ou de la maternité,la marque de la filiation (ben,bent),une référence ethnique …comment l’administration de l’époque a-t-elle compris et transcrit ces renseignements, et encore une fois avec quelle orthographe ?  
Certes le système de désignation s’est transformé au cours du temps et est devenu beaucoup plus simple ,mais les difficultés concernant une époque ancienne demeurent.

Pour conclure,si vous me demandez de faire des investigations,sachez qu’elles pourront être compliquées et sans garantie de succès (je rappelle que le généalogiste professionnel est tenu à une obligation de moyens et non de résultats).
 

Publié dans:pour l'Algérie française |on 4 janvier, 2009 |Commentaires fermés

Groupe Blanc |
ManueandCo |
Lilas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacquotte
| mellehachi
| Loic & Marie-Aude